Faraday Future dans les roues de Tesla

Les publications de Faraday laissent présager l’utilisation de moteurs électriques dans les roues, ainsi qu’un système d’accélération semblable aux modes Insane ou Ludicrous de Tesla.

Faraday Future - moteur roue

moteur-roue

Pour la petite histoire, Faraday Future est une importante entreprise technologique américaine supportée par des intérêts chinois. Jusqu’à présent, des prototypes de voiture sport monoplace FFZERO1 et un VUS semblable au Model X de Tesla ont été présentés. Dans le dernier cas, sous un habit camouflage.

Faraday Future revient en scène cette fois pour un brevet que l’on peut traduire par «système et méthode pour améliorer les performances d’accélération d’un véhicule électrique». Il y est décrit un moteur électrique connecté par un arbre de transmission aux roues ainsi que des moteurs-roues. C’est ce qu’on verrait ici dans l’accroche-vidéo publiée par Faraday, sur YouTube.

À la TM4

De tels moteurs installés dans les roues apporteraient notamment une capacité de vecteur de couple pour améliorer la performance en virage en plus de prendre très peu de place tout en libérant le châssis. Si vous vous rappelez, une technologie avait été développée par des ingénieurs chez Hydro-Québec, appelée TM4, maintenant devenue une filiale à part entière.

Gros désavantage du moteur-roue, le poids élevé de masses non suspendues (jante, pneu, frein, moyeu + moteur électrique) dont les débattements demeurent difficiles à maîtriser par les éléments de suspension. Sur des routes mal pavées... l’effet est désagréable, voire dangereux.

Michelin a de son côté développé un moteur-roue appelé Active Wheel, vers 2008.

Si l’ensemble parvient à être suffisamment léger, alors le moteur-roue pourra se répandre dans l’industrie.

La suite des brevets de Faraday laisse voir plusieurs modes de performances électroniques similaires à ceux de Tesla (Insane, Ludicrous). De plus, il se pourrait qu’ils soient offerts par l’entremise de mises à jour sans fil (liaisons radio cellulaires).

Tous ces détails seront confirmés ou infirmés à la prochaine foire de l’électronique CES à Las Vegas, en janvier 2017.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs