À cause de son propre scandale, Volkwagen supprime 30 000 emplois dans le monde

Le groupe VAG annonce la suppression de 30 000 emplois dans le monde, dont 23 000 en Allemagne pour pallier les difficultés du constructeur embourbé dans propre et vaste scandale de moteurs diesel truqués. La bonne nouvelle, le groupe investit massivement dans la production de voitures électriques.

VW supprime 30 k emplois

e-golf

Il y a une bonne dizaine d’années, les constructeurs automobiles avaient misé et beaucoup investi dans des technologies pour perfectionner la combustion du carburant diesel afin de profiter de sa consommation plus économique (30% sur l’essence) et du couple moteur nettement supérieur à bas régime. Moteur pour moteur, on pouvait donc diminuer la quantité des émissions polluantes de 30% responsables des gaz à effets de serre. Mais, pour cela, il fallait le dépolluer. Tous ont fait campagne pour le promouvoir. Mais on connaît la suite, il a fallu qu’un de ses promoteurs, VW, triche pour outrepasser ses propres systèmes antipollution et ceux des législations.

5 %

L’image de VW est à l’image de ses ventes, en chute. Si une poignée de directeurs et d’ingénieurs se sont fait épinglés aux États-Unis, reste que l’ensemble du groupe doit s’ajuster – un ajustement qui coûte 30 000 postes à travers le globe, dont 23 000 uniquement en Allemagne.

Pour appliquer ce plan pour le moins radical, la direction de VW s’est entendue avec le syndicat pour effectuer les coupes selon divers moyens bien connus, comme des départs à la retraite anticipés, par attrition et l’étalement – d’ici 2020. Sur l’ensemble du groupe, ces coupes correspondent à 5% des effectifs. C’est à la fois beaucoup et peu compte tenu de la taille du numéro deux mondial, après Toyota.

VW prévoit dans son communiqué que ce plan fera épargner au groupe près de 3,9 milliards $US par année.

Rattrapage par l’électrification

En septembre, au Salon de Paris, VW avait dévoilé son prototype électrique I.D. Et avec les autres véhicules électriques du groupe, comme l’e-Golf, Volkswagen Audi Group va embaucher 9000 nouveaux emplois dédiés à la production de voitures électriques et autres technologies.

Deux usines seront construites pour assembler ces nouvelles voitures électriques et, contrairement aux concurrents, VW va produire ses propres moteurs et batteries électriques, plutôt que de les acheter de fournisseurs tiers.

Mais globalement, de nouvelles entraves risquent de nuire aux plans du groupe allemand – la découverte récente de nouvelles triches dans les véhicules Audi, les barrières tarifaires que le nouveau président américain entend exiger des importations du Mexique alors qu’Audi vient d’y inaugurer une nouvelle fabrique et les baisses importantes sur plusieurs marchés ne sont que quelques-uns des défis qui attendent la direction.

Volkswagen e-Golf 2016

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs