Ford «rapatrie» le MKC, Trump prend le crédit

En quelques heures hier, le président désigné D.J. Trump dit avoir convaincu le constructeur Ford de maintenir l’assemblage du Lincoln MKC au Kentucky, mais dans les faits, Ford n’avait jamais dit où la production s’en irait.

Ford, usine de Louisville, KY

trump

Par médias interposés, les échanges n’ont pas cessé entre le nouveau président américain et la direction de Ford sur la localisation ou la délocalisation des emplois entre les États-Unis et le Mexique.

Dans ses récents messages sur Twitter, le président désigné D.J. Trump a publié qu’il avait discuté avec Bill Ford, le président éponyme, et contribué à stopper Ford de déplacer une usine entière du Kentucky au Mexique.

«Just got a call from my friend Bill Ford, Chairman of Ford, who advised me that he will be keeping the Lincoln plant in Kentucky - no Mexico»

Il rajoute peu après :

«I worked hard with Bill Ford to keep the Lincoln plant in Kentucky. I owed it to the great State of Kentucky for their confidence in me!»

Rien qu’avec ces messages, le président a marqué des points dans son électorat, car peu vont prendre le temps de chercher à comprendre réellement les détails de ce soi-disant non-transfert au Mexique.

Aucun plan de transfert au Mexique

Dans les faits, les tweets de moins de 140 caractères ne reflétaient pas les réelles intentions du constructeur.

Le contrat de Ford avec l’UAW, le syndicat des travailleurs de l’auto, n’autorise pas la fermeture de l’usine en question, celle de Louisville, au Kentucky, ou encore la mise à pied de travailleurs sans discussion préalable avec le puissant syndicat.

Selon l’agence Reuters, Ford n’a jamais eu l’intention de déménager l’usine dans le pays voisin au sud. Au pire, Ford mijotait selon le Washington Post l’idée de transférer la production, mais sans désigner quelque site que ce soit. Ailleurs, on parle de subventions ou de baisses d’impôts si un constructeur rapatrie ou conserve ses usines.

Mais, pour l’instant, dans toute cette histoire, Trump a marqué un point.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs