Nouvelle vidéo des prouesses autonomes du système Autopilot

Tesla vient de démontrer encore une fois son avance technologique en matière de conduite autonome, alors que les autres constructeurs en sont encore aux premiers stades.

Autopilot

tesla

Le système de conduite autonome Autopilot de Tesla est-il réellement en avance de plusieurs années comme le dit le PDG de Nvidia? En tous cas, à regarder cette seconde vidéo du constructeur techno – et a contrario par l’absence de résultats similaires chez les concurrents –, on dirait bien que oui!

Bon choix de technologies, les millions de kilomètres abattus par des milliers de propriétaires en conduite semi-autonomes qui ont accumulé des trillions de mégaoctets de données, le génie d’Elon Musk ? Tous ces éléments ensemble font sans doute réaliser que le système Autopilot a bel et bien atteint le niveau 4 de l’autonomie. Le niveau 5 est identique au 4, le volant et les pédales en moins.

Chez Google, le concurrent le plus sérieux et technologiquement avancé, on n’a pas vu grand-chose ces derniers mois.

Dans cette vidéo mise en ligne aujourd’hui sur un itinéraire urbain et semi-urbain, et comme dans la première vidéo, la voiture trouve un espace de stationnement pour se gare toute seule.

Nouveauté dans cette vidéo, on découvre à droite les images enregistrées et analysées par le système Autopilot. Cependant, comme celle-ci est lue en accéléré, cela fait croire à une certaine rapidité. Mais en fixant bien l’indicateur de vitesse au milieu du tableau de bord, on remarque que les vitesses atteintes tournent autour de 30-40 km/h, avec des pointes à 70 km/h, après conversion en système métrique.

La voiture a même beaucoup ralenti devant un cycliste et des piétons.

Il faudrait voir si le système est aussi efficace par une journée enneigée comme aujourd’hui à Montréal.

Fusion Tesla avec SolarCity, c’est fait

Autre nouvelle, économique cette fois, Tesla vient de compléter l’acquisition de 2 G$ de la société sœur SolarCity, spécialisée dans les panneaux et les tuiles de toit solaire, ainsi que dans la gestion d’énergie. Une acquisition que les actionnaires ont approuvée. Une des surprises de ce type de toit vient du fait que SolarCity-Tesla ont développé une toiture énergétique qui coûte moins cher qu’une toiture ordinaire. Donc, non seulement moins cher, mais qui rapporte en revendant l’énergie au réseau tout en diminuant ses coûts d’énergie électrique.

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs