Les supercars encore plus lentes qu’une simple barquette

Prenez une de ces fabuleuses supercars comme la McLaren P1 GTR avec un pilote talentueux sur un circuit de course, faites la même chose avec une «barquette» de 305 ch comme la BAC Mono infiniment moins chère et plus, et vous obtenez un duel qui se terminera par un chrono en faveur de la seconde.

BAC Mono contre McLaren P1 GTR

Vous connaissez sans doute ces petits constructeurs britanniques spécialisés dans les monoplaces de route et piste très véloces par leur poids plume et bien Briggs Automotive Company (BAC) a mis au défi de battre le temps de la supercar McLaren P1 GTR sur le circuit d’Anglesey, pour le magazine Evo.

Ce qu’elle a su faire en collant une pleine seconde de moins que la P1 GTR de 3,43 millions $CAN, mais aussi mieux contre les McLaren 675LT, Ferrari 458 Speciale et les Porsche 918 Spyder et 911 GT3 RS.

Evo Magazine a mis la vidéo en ligne sur YouTube et avec l’agilité déconcertante avec laquelle la Mono enfile les virages et courbes, on comprend pourquoi les supercars, trop lourdes malgré le grand renfort de matériaux composites, ne peuvent rivaliser, même chaussée de pneus haute performance de route Kumho Ecsta V70A.

La «barquette», comme on les appelle en Europe francophone, de BAC ne pèse que 580 kg grâce à son châssis en fibre de carbone et sandwich mousse. Et au lieu d’une mécanique hyper pointue comme dans la McLaren, la Mono n’utilise qu’un quatre cylindres 2,5 litres atmosphériques couplé avec une boîte 6 vitesses séquentielles. Son 0-97 km/h est atteint en 2,8 s, vitesse de pointe à 273 km/h.

Sachant qu’une super ou hyper car ne peut battre cette BAC Mono, difficile de trouver un bolide de route de production plus rapide.

BAC Mono

McLaren P1 GTR

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs