États-Unis, le gouvernement veut restreindre votre téléphone pendant que vous conduisez

Le législateur américain veut restreindre l’accès à votre téléphone intelligent pendant que vous conduisez pour réduire les distractions au volant et les risques qu’ils encourent.

CarPlay

Apple

Par l’entremise de son administration NHTSA qui veille au grain en matière de sécurité routière, le gouvernement américain veut aller plus loin que la simple réprimande par amende, il souhaite limiter les interactions entre les appareils électroniques et leurs propriétaires dès qu’ils sont à bord d’une voiture.

En 2013, la NHTSA avait émis des lignes directrices pour limiter les actions permises avec les systèmes d’infodivertissement au tableau de bord des voitures. Cette fois, les nouvelles mesures visent les appareils que l’on jumelle, par Bluetooth par exemple.

Après le mode avion, le mode auto

Appelé mode auto ou mode conduite par la NHTSA, les nouvelles lignes directrices feraient la part entre les fonctions sûres de celles qui ne le sont pas.

Les systèmes visés comme CarPlay et Android Auto afficheraient une interface plus simple avec des tâches permises limitées. Par exemple, la navigation GPS présenterait quand même des cartes, mais le texte serait simplifié, voire réduit, mais plus facile à lire d’un simple coup d’œil.

Aussi, l’infodivertissement utiliserait davantage de commandes vocales.

Il y a plus. La NHTSA prévoit stopper certaines fonctions de votre téléphone de se jumeler avec votre voiture. Pas de vidéo ou de photo qui viendrait apparaître à l’écran, ni de possibilité d’entrer du texte manuellement ou d’en faire défiler. Toutes ces limitations entreraient automatiquement en fonction dès que votre téléphone intelligent est jumelé à un système dont la voiture est en mouvement.

Il faudra la coopération des constructeurs automobiles pour mettre en œuvre ces lignes directrices qui, pour le moment, ne sont que des suggestions pour étude.

Il y a le problème des applications tierces, exemple Google Maps sur iOS, qui seraient mises de côté dès que la voiture est en marche. On voit déjà des automobilistes lancer h applis favorites sans jumelage avec le système d’infodivertissement.

On anticipe déjà une forte réticence si ces mesures devaient être appliquées.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs