Il faudra s’armer de patience pour recevoir la Model 3 selon un analyste

Ceux qui ont commandé une Model 3 ce printemps devront prendre leur mal en patience avant de voir cette berline Tesla dans leur entrée, l’analyse Adam Jones, chez Morgan Stanley, prévoit que le volume de production n’atteindra sa vitesse de croisière qu’à la fin de... 2018.

Une première Tesla Model 3 aperçue sur la route

Les grandes institutions financières ont l’habitude d’attribuer un analyste à plusieurs sociétés cotées en Bourse. Et dans le cas de Tesla chez Morgan Stanley, cet analyste se nomme Adam Jones. Ses moindres analyses peuvent se traduire par plusieurs points de pourcentage à la hausse comme à la baisse en Bourse. Habituellement, les grandes institutions et les boursicoteurs lisent avec attention les recommandations de ces analystes. C’est Jones qui avait en 2013 mis les projecteurs sur Tesla, le titre avait alors bondi.

Il y a deux jours, celui-ci n’a pas donné de bonnes nouvelles aux nombreux futurs acheteurs qui ont ce printemps versé un dépôt de 1000 $ pour réserver une Model 3.

Un an de retard

A. Jonas prévoit que la production de la Model 3 débutera vers le milieu de 2017, mais que le volume sera plus faible que prévu. Il n’anticipe que 60 k unités en 2019 et 130 k en 2020. Bref, toute la production serait en retard d’une année et les volumes inférieurs à ceux que Tesla avait annoncés.

De son côté, le PDG Elon Musk parle de 400 000 Model 3 en 2018.

Si les pronostics de Jones devaient se réaliser, ce serait une importante déception pour les 400 k détenteurs d’une réservation.

Optimiste malgré tout, Jones attribue «une grande valeur à la compagnie notamment à cause de l’écosystème bâti par Musk autour de Tesla. Le système Autopilot est de loin en avance sur tous les autres, même celui du géant informatique Google. Près de 8 millions de km sont parcourus chaque jour par l’ensemble des voitures Tesla, dont un tiers en mode Autopilot, lequel double chaque année.

Ce qui place Tesla en bonne position pour devenir le premier constructeur à mettre en marché des voitures autonomes qui auront un fort impact sur les législateurs, les consommateurs et les investisseurs».

Autopilot à l'œuvre:

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs