Le marché chinois force Toyota dans la voie des voitures électriques à batterie

Après des années à faire la promotion, la recherche-développement et la commercialisation de voitures hybrides, puis à pile à combustible avec l’hydrogène, mais tout en boudant les voitures à batterie, voilà que le numéro un mondial Toyota doit faire volte-face et produire davantage de pures électriques si elle veut conquérir le marché chinois.

Toyota (Chine)

Imaginez Toyota, le champion des voitures hybrides et électriques par pile à combustible, devant faire marche arrière pour mettre ses énergies à produire des voitures 100% électriques, à batterie!

Et bien c'est ce que la Chine est en train d’imposer au numéro un mondial, Toyota, avec de nouvelles règles qui prévoient un ratio plus élevé de voitures propres pour chaque constructeur. Le groupe japonais qui produit jusqu'à 70% des hybrides dans le monde doit maintenant adopter les électriques 100% batterie.

Rappelez-vous, Toyota avait même clos son partenariat avec Tesla il y a quelques années.

La Chine, le plus grand marché automobile du monde, met en place une série de mesures écologiques qui pénaliseront les constructeurs qui produisent un nombre insuffisant de voitures électriques, hybrides et à pile à combustible. En 2018, ces voitures doivent représenter 8% de la production du constructeur, un pourcentage qui ira en s’accroissant.

Même si on s’appelle Toyota, ses ventes en Chine n’ont crû que de 8% alors que le marché, lui, a grimpé de 15%. Et son principal concurrent, VW, qui veut vendre jusqu’au tiers de sa production dans ce pays, a la ferme intention de devenir le leader mondial des voitures électriques d’ici dix ans.

En somme, Toyota devra oublier ses ambitions d’imposer ses voitures à pile à combustible, car en Chine, on ne mise pas beaucoup sur ce type de technologie, et encore moins dans les infrastructures de production et de distribution d’hydrogène.

Et Toyota devra faire vite, car les subventions chinoises pour véhicules électriques vont finir par disparaître.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs