Nico Rosberg (Mercedes), champion du monde en F1 2016 au GP d’Abou Dhabi

En terminant deuxième, le pilote Mercedes Nico Rosberg a été couronné champion du monde de Formule Un devant son coéquipier Lewis Hamilton qui a terminé premier au dernier Grand Prix d’Abou Dhabi.

Nico Rosberg, champion F1 2016

La course au championnat F1 s’est déroulée jusqu’à la toute fin entre les deux coéquipiers de l’écurie Mercedes, le Britannique Lewis Hamilton et l’allemand Nico Rosberg. De la pôle position, le premier a facilement terminé en tête de la dernière course de la saison, mais il suffisait au second de terminer deuxième pour remporter le titre tant convoité de champion du monde.

Rosberg, qui a la double nationalité finlandaise et allemande (son père Keke Rosberg, finlandais, fut champion F1 en 1982), a dû batailler fort pour remporter cette course. En effet, il dut faire face en fin de course à un coéquipier qui devant ralentissait et à des poursuivants (Sebastian Vettel sur Ferrari et Max Verstappen sur Red Bull Racing) qui creusaient l’écart.

Bref, tout ce beau monde a terminé dans un mouchoir le fil d’arrivée du circuit d’Abou Dhabi, Verstappen, 4e, a franchi le drapeau à damier à seulement 1,685 seconde du meneur Hamilton. Ce fut la finale la plus serrée de la saison 2016.

Le titre constructeur à Mercedes

Rosberg devient donc le troisième Allemand à remporter le prestigieux titre derrière Sebastian Vettel et Michael Schumacher.

Comme à l’époque d’Ayrton Senna et d’Alain Prost, sur McLaren, toute la saison se jouait en les deux pilotes Mercedes qui, bien évidemment, remporte le titre des constructeurs, avec 765 points contre 468 pour Red Bull Racing et 398 pour Ferrari.

Au classement des pilotes, Rosberg l’emporte avec 385 points, contre 380 pour son coéquipier Hamilton et 256 pour Daniel Ricciardo, sur Red Bull Racing.

C’est donc un doublé allemand que Mercedes va sans aucun doute rentabiliser dans les moins à venir.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs