Francis Lalonde

Pourquoi éviter de faire réchauffer son moteur en hiver ?

Bien que l'on pourrait croire que cette pratique aide à prolonger la vie de la motorisation de son véhicule, c'est tout le contraire qui se produit.

Moteur hiver

Ça y est! Une fois de plus dans notre Belle Province, l’hiver est officiellement installé pour les trois prochains mois.

D’après la température des derniers jours, tout porte à croire que l’on aura droit à une saison hivernale assez «frette» merci!

Comme le veut la tradition lors des journées où le mercure descend bien en deçà du poids de congélation, vous serez probablement tenté de mettre votre moteur en marche pendant plusieurs minutes afin de faire réchauffer celui-ci et votre habitacle.

Or, selon ce qu'avance Road and Track dans un article publié en ligne, cette procédure serait à proscrire pour des raisons environnementales et mécaniques.

Méthode d’une autre époque

À une certaine époque, cette façon de faire était tout indiquée alors que les véhicules étaient équipés de motorisations munies de carburateur. Ces derniers avaient besoin de fonctionner pendant quelques minutes afin d’atteindre la température idéale pour un roulement tout en douceur.

Avec les moteurs à injection, le dispositif de réglage électronique du moteur (DECU) s’ajuste automatiquement, et ce, même lorsque la température est au- dessous de zéro.

Un moteur qui tourne au ralenti (idle) ne génère pas beaucoup de chaleur, du moins, en comparaison à celui d’un véhicule qui circule sur la route, ce qui prendra plus de temps pour faire réchauffer votre habitacle.

Dommages possibles à long terme

De plus, cette procédure par temps froid pourrait à la longue causer des dommages à votre motorisation dus à la dissolution de l’huile.

Lorsque votre moteur tourne sur plusieurs minutes au ralenti, l’essence finit par s’infiltrer dans l’huile. Cette dissolution réduit les propriétés lubrifiantes de cette dernière, ce qui augmente la friction et par le fait même l’usure mécanique.

Ajoutez à cela le fait que vous polluez inutilement l’atmosphère et que vous enrichissez les pétroliers puisque vous brûlez votre essence plus rapidement, et vous avez toutes les raisons d’éviter cette pratique.

Roulez de façon sécuritaire

La meilleure solution qui s’offre à vous reste donc de conduire votre véhicule afin que le moteur chauffe le plus rapidement possible. Vous générez ainsi plus de chaleur pour votre système de chauffage et du même coup pour votre habitacle.

Néanmoins, si vos fenêtres sont glacées et que vous n’y voyez rien, pour des raisons de sécurité, prenez le temps de les dégivrer convenablement!

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs