Ford dévoile sa prochaine voiture à conduite autonome

Le numéro deux américain Ford va présenter la semaine prochaine une version améliorée de sa berline Fusion hybride à conduite autonome dotée d’un équipement informatique encore plus poussé pour permettre à la voiture de penser par elle-même.

Ford Fusion autonome seconde génération pour CES 2017

Dès la semaine prochaine, nous pourrons voir à l’œuvre cette berline prototype Fusion à propulsion hybride équipée de la seconde génération de la quincaillerie informatique pour traiter en temps réel son environnement routier.

Contrairement aux Model S et Model X de Tesla, l’équipement embarqué n’est pas encore très discret, mais plutôt encombrant. N’empêche, à partir des informations obtenues du radar et des capteurs qui entourent la berline, la centrale informatique intégrant plusieurs ordinateurs de pointe peut traiter jusqu’à 1 téraoctet (To) de données... par heure! Ford compare cette masse d’information à l’utilisation de 45 années de données sur un téléphone intelligent par une propriétaire.

Outre l’équipement informatique, le logiciel est développé chez Ford. Donc, on parle d’un logiciel maison, non emprunté d’une société spécialisée.

La voiture fera ses débuts à la grande foire CES de l’électronique à Las Vegas, début janvier. Ces dernières années, cette foire est devenue le tremplin des nouvelles technologies automobiles et, plus récemment, autonomes.

Ford doit bouger vite en matière de systèmes autonomes. Ses concurrents directs, GM et Fiat Chrysler, procèdent déjà à des essais sur le terrain – respectivement avec la Chevrolet Bolt au Michigan et avec une centaine de minifourgonnettes Chrysler Pacifica dédiées au projet de voiture autonome Waymo, de Google.

La vision de Ford en la matière voudrait que l’industrie fasse le saut d’un coup dans l’ère des voitures autonomes, alors que les autres y voient plutôt une approche par étape. Ce faisant, le but de Ford vise à développer une voiture entièrement autonome (niveau 4) qui ne requiert aucun conducteur au volant.

La berline Fusion est équipée de deux capteurs Lidar de la taille d’une rondelle de hockey capables de générer des millions de faisceaux dans un champ de vision de 360 degrés. Sur le toit, trois caméras sont aussi montées sur deux rails.

Il y a également une caméra montée sous le parebrise servant à identifier des objets et à lire les feux de signalisation aux intersections. Des capteurs radars à courte et longue portées ont pour fonction de percer à travers la pluie, le brouillard, la forte neige pour déterminer si un objet se déplace par rapport à la voiture.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs