Francis Lalonde

Qu’est-ce que la deuxième chance au crédit ?

Ce type de financement peut s'avérer utile pour des personnes connaissant des difficultés financières, mais il comporte tout de même des inconvénients.

La deuxième chance au crédit est une solution à double tranchant

WavebreakmediaMicro - Fotolia

Vous éprouvez des ennuis financiers qui ont entaché votre dossier de crédit et vous découvrez que vous n’êtes plus solvable pour un emprunt traditionnel en vue de l’achat d’une voiture.

Le concessionnaire avec qui vous faites affaire vous offre alors la possibilité d’acheter votre véhicule par l’entremise de la «deuxième chance au crédit».

Bien que cette option vous permettra fort probablement de mettre la main sur une voiture, vous devez tout de même comprendre que celle-ci comporte certains revers.

Tout d’abord, comme vous n’êtes plus solvable aux yeux des compagnies de financement, vous représentez un risque pour celles-ci. Afin de pallier ce risque, elles accepteront de vous prêter de l’argent, mais à un taux d’intérêt plus élevé qu’à l’habitude.

Généralement, les taux de financement pour la deuxième chance au crédit varient entre 10 et 29 %, selon la condition de votre dossier. Les prêteurs s’assurent avec ces taux de faire des profits même si l’emprunteur en venait à ne plus faire ses paiements.

Il faut donc considérer la deuxième chance au crédit comme une option à court ou moyen terme qui vous permettra de rebâtir votre dossier en prouvant que vous êtes en mesure de faire des paiements de façon régulière et sans retard.

La somme des versements que vous faites chaque mois importe peu. Ce n’est pas parce que vous payez de plus gros montants que votre dossier s’améliorera plus rapidement.

Il est donc préférable d’entrevoir l’achat d’un véhicule moins dispendieux dont les versements seront plus faciles à réaliser.

Votre but est de parvenir à faire vos paiements sans anicroche pendant quelques mois (généralement de 12 à 24), le temps de remettre votre crédit sur pied. Il vous suffira par la suite de vendre votre véhicule pour en acquérir un autre à un taux régulier.

Vous pourriez aussi choisir de conserver votre véhicule et de refinancer celui-ci à un taux plus bas, mais cette option n’est pas toujours facile à mettre de l’avant.

En ce qui a trait au choix de votre véhicule, celui-ci vous sera généralement dicté par le département de financement du concessionnaire avec qui vous faites affaire.

Idéalement, tentez de choisir une voiture qui bénéficie d’une garantie pour les prochains mois à venir, comme c’est le cas pour les véhicules certifiés. De cette façon, vous vous assurez de ne pas avoir à débourser des montants «surprises» pour des réparations, ce qui mettra moins de pression sur votre budget et facilitera l’exécution de vos paiements mensuels.

N’oubliez pas: le but est de refaire votre crédit. Soyez raisonnable et évitez de choisir un véhicule dont les paiements vous prendront à la gorge, même si cela signifie d’opter pour une voiture moins attrayante.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs