Fred Mercier

Top 10: les villes les plus congestionnées à travers le monde

Vous pensez que le trafic de Montréal ou de Québec est pénible? Quand on se compare, on se console!

de005fda-7e70-4593-9ec1-26e3fcd9ef45

PHOTO JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS

Vous pensez que le trafic de Montréal ou de Québec est pénible?

Grâce à une analyse de la congestion routière réalisée dans 1064 villes à travers 38 pays, l’entreprise Inrix a établi le palmarès des villes où la circulation a été la plus difficile en 2016.

Quand on se compare, on se console!


10. Miami, États-Unis

La plus grande ville de la Floride possède le dixième réseau routier le plus engorgé parmi les villes analysées par Inrix. En 2016, les automobilistes de Miami ont passé en moyenne 64,8 heures pris dans la congestion routière. 

9. Paris, France

Dans la capitale française, les automobilistes ont gaspillé en moyenne 65,3 heures dans les embouteillages en 2016. Douzième pire ville lors de la même analyse en 2015, Paris a maintenant sa place au neuvième rang de ce palmarès peu flatteur.

 

8. Atlanta, États-Unis

La région métropolitaine d’Atlanta est la neuvième plus populeuse des États-Unis, et elle fait aussi partie de celles où la circulation est la plus difficile. En 2016, l’étude d’Inrix évalue à 70,8 heures le nombre d’heures passées dans la congestion. Atlanta passe ainsi de la onzième à la huitième position du palmarès.

7. Londres, Angleterre

Londres est reconnue comme l’une des pires villes au monde pour les automobilistes, et ce palmarès ne fait que le confirmer. Heureusement, les choses s’améliorent. Le gouvernement a pris plusieurs mesures pour éliminer les voitures à essence du centre-ville, et les effets commencent à se faire sentir. Le temps passé dans la congestion est en baisse (73,4 heures) et la septième position de Londres représente une amélioration par rapport à sa cinquième place de l’année précédente.

6. Sao Paulo, Brésil

La mégapole brésilienne est un cauchemar de congestion routière, avec 77,2 heures passées en moyenne dans les embouteillages en 2016. La ville est passée de la huitième à la sixième position cette année.

 

À lire aussi: Congestion routière: Montréal est la pire ville au pays

 

5. Bogota, Colombie

Le trafic en Colombie est absolument chaotique. Bogota fait sa place parmi ce malheureux top 5 avec une moyenne de 79,8 heures passées dans la congestion l’an passé. 

4. San Francisco, États-Unis

La Californie est de loin l’État le plus peuplé des États-Unis. En fait, il y a plus de gens en Californie que dans l’ensemble du Canada! On peut donc comprendre qu’une région métropolitaine comme celle de San Francisco soit aussi difficile pour les automobilistes. La ville du Golden Gate Bridge est passée du neuvième au quatrième rang des plus congestionnées en 2016 avec 82,6 heures en moyenne passées dans la congestion.

3. New York, États-Unis

Pas de surprise ici. La plus grande ville des États-Unis est reconnue pour son trafic, et l’analyse d’Inrix nous le démontre clairement. La Grosse Pomme est le troisième pire endroit au monde pour les automobilistes, qui ont passé en moyenne 89,4 heures dans la congestion en 2016.

2. Moscou, Russie

Pire ville au monde lors de l’analyse de l’an dernier, Moscou s’est légèrement améliorée cette année, faisant passer son temps annuel moyen dans la congestion à 91,4 heures. Reste qu’être la deuxième pire ville au monde, c’est encore loin d’être un exploit...

1. Los Angeles, Etats-Unis

Quiconque est déjà allé à Los Angeles peut facilement comprendre pourquoi la mégapole californienne trône au sommet de ce palmarès. Très populeuse, L.A. est aussi très vaste. Le système de transports en commun n’est pas à la hauteur et 4les habitants sont nombreux à emprunter les mille et unes autoroutes de son réseau routier. Résultat, le temps moyen passé dans le trafic est de... 104,1 heures!

 

a9191e8b-9764-43a4-ba1a-7dc6f4143dd0

Photo Fotolia

a594e257-21a5-41c1-952d-1a6b50256981

Fotolia

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs