Fred Mercier

Honda CR-V 2017: la victoire du rationnel

On ne change pas une formule gagnante, dit l’adage. Et pourtant, le CR-V reçoit son lot de modifications pour l’année-modèle 2017.

Honda CR-V 2017

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Consommation d’essence exemplaire
  • Grand espace de chargement
  • Réputation de fiabilité et valeur de revente
  • Prix élevé
  • Look discutable
  • Plaisir au volant inexistant

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 8/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 6/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 7/10

  • Rangement: 9/10

 

 

On ne change pas une formule gagnante, dit l’adage. Et pourtant, le CR-V reçoit son lot de modifications pour l’année-modèle 2017.

Honda n’avait pas besoin d’apporter de gros changements à son CR-V. Déjà très populaire au pays, le VUS japonais a été le troisième meilleur vendeur de sa catégorie au Canada l’an dernier, tout juste derrière le Ford Escape et le Toyota RAV4.

Visiblement, ce n’était pas suffisant.

Cette année, le petit camion nous revient sous une toute nouvelle forme, et pas juste vu de l’extérieur.

 

Plus gros, mais moins beau

Depuis le lancement du CR-V au milieu des années 90, j’ai l’impression que les designers de Honda se donnent constamment le mandat de rendre ce véhicule de plus en plus laid.

Chaque génération du CR-V, à mon sens, est un pas en arrière en matière de design. Et cette nouvelle mouture n’y fait pas exception.

Heureusement, le CR-V a d’autres façons de se faire aimer. Des façons plus rationnelles, disons.

À commencer par son espace de chargement. Déjà l’un des meilleurs de sa catégorie à ce chapitre, le CR-V fait encore mieux cette année, avec un coffre d’une capacité de 1110 litres. Celle-ci peut même passer à 2146 litres, une fois la banquette arrière rabattue.

 

À l’avant comme à l’arrière, le CR-V propose un confort très raisonnable et un habitacle bien construit avec des matériaux de qualité. Dans la version Touring, celle que j’ai mise à l’essai, on est même allé jusqu’à ajouter des touches de «bois» pour une atmosphère un peu plus haut de gamme. Très réussi.

 

Le système d’infodivertissement a été grandement amélioré et est désormais pas mal plus intuitif pour l’utilisateur. Faut dire que la barre n’était vraiment pas haute! Les systèmes Android Auto et Apple CarPlay sont maintenant compatibles, une nouveauté qui fera plaisir à bien des accros du téléphone, moi le premier.

Finalement, Honda a aussi eu la brillante idée de replacer un bouton pour le volume sur la console. Depuis quelques années, plusieurs modèles de la marque sont équipés d’un écran où tous les boutons sont remplacés par des commandes tactiles. Les plaintes ont été nombreuses, du moins chez les médias, et Honda a finalement répondu. 

 

Petit moteur

Si, il y a quelques années, on m’avait dit qu’un véhicule du gabarit du Honda CR-V allait être équipé d’un moteur de 1,5 litre, mes sourcils auraient levé jusqu’au plafond.

Et pourtant, voilà que le populaire VUS compact de Honda se débarrasse de son ancienne motorisation atmosphérique pour faire place à un minime moteur de 1,5 litre. Même la Civic de base fait appel à un bloc de 2,0 litres!

Grâce à la magie de la turbocompression, le nouveau moteur du CR-V offre une puissance de 190 chevaux et un couple de 179 livres-pied. Et comme il est tout petit, sa consommation d’essence est elle aussi plutôt réduite.

 

En une semaine d’essais réalisés autant dans les rues montréalaises que sur l’autoroute, j’ai compilé une moyenne de consommation de 9,2 L/100 km. 

Les cotes officielles annoncées par Honda parlent plutôt de 8,7 L/100 km en ville et de 7,2 L/100 km sur route, tout ça avec le rouage intégral. Pour un véhicule de ce gabarit, c’est excellent.

Seule ombre au tableau, la capacité de remorquage disponible du CR-V se limite à 1500 livres. Si vous voulez traîner une roulotte ou un bateau, il faudra visiblement se tourner vers autre chose.

 

Plusieurs versions

Malgré les mille et une modifications qui lui sont apportées, le CR-V 2017 est vendu à un prix quasiment identique à celui de 2016. On n’en demande que 400$ de plus, pour une facture minimale de 26 690$.

Pour avoir droit au rouage intégral, toutefois, il faut débourser au bas mot 29 490$. À ce prix, la version LX propose aussi la caméra de recul et l’ensemble de sécurité active Honda Sensing.

Puis, les versions EX (32 990$), EX-L (35 290$) et Touring (38 090$) sont là pour ceux qui recherchent un peu plus de luxe.

Malgré sa puissance à la hausse, le CR-V demeure un véhicule qu’on conduit parce qu’on en a besoin. Pas parce qu’on en a envie. Avec une direction peu communicative et une transmission à variation continue souvent trop morne, le plaisir de conduire demeure un concept bien abstrait au volant de ce VUS.

Si cela vous importe peu et que vous cherchez d’abord et avant tout un véhicule fiable et économe à la pompe dans cette catégorie, vous trouverez difficilement mieux ailleurs.


Fiche technique

Nom : Honda CR-V 2017
Prix de base : 26 690$
Configuration : Véhicule à deux ou quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à quatre cylindres turbocompressé de 1,5L
Puissance/couple: 190 ch/ 179 lb-pi
Transmission : Automatique à variation continue (CVT)
Capacité de remorquage: 1500 lbs
Consommation d’essence annoncée (AWD): 8,7 L/100 km (ville) 7,2 L/100 km (route)
Consommation d’essence observée: 9,2 L/100 km
Garantie de base : 5 ans/100 000 km
Concurrence: Nissan Rogue, Toyota RAV4, Ford Escape, Mazda CX-5

Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017
Honda CR-V 2017

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs