Human Race: une pub d’un réalisme surprenant!

Avec Epic Games et The Mill, Chevrolet a concocté une publicité qui laisse entrevoir un potentiel remarquable des technologies numériques en temps réel de l’imagerie par ordinateur.

Chevrolet "The Human Race"

Les budgets marketing des constructeurs automobiles sont énormes, on s’en doute, et parfois, ils permettent d’introduire de nouvelles techniques de production à l’aide d’outils numériques.

C’est ce qu’a fait Chevrolet avec les sociétés Epic Games et The Mill pour son court métrage publicitaire, The Human Race.

Pour réaliser ce petit film, la technologie utilisée fait découvrir des voitures virtuelles d’un réalisme époustouflant créées en temps réel. En d’autres mots, ce qu’on voit est ce qui est filmé.

On utilise ici une plateforme mobile (voir photos) truffée de codes numériques et de caméras sur laquelle les infographistes superposent différentes carrosseries. Il y a bel et bien un conducteur à bord de la plateforme qui effectue un trajet sur route. Mais tout le reste est appliqué par ordinateur pour nous faire voir une Camaro ZL1 livrer un duel avec un prototype Chevrolet FNR autonome.

Ce rendu numérique a été réalisé à l’aide du moteur graphique Epic Unreal Engine et des outils de production Mill Cyclops de la techno The Mill.

Grand avantage de cet ensemble technologique : la lourde postproduction n’est plus nécessaire.

Autre avantage sur le plan marketing, il devient ainsi possible de créer des pubs sans pour autant faire rouler le prototype – encore sur la planche à dessin – qui risque d’être photographié ou filmé par un chasseur photo armé d’un long téléobjectif qui diffuse leurs photos-espion sur le Web.

Voyez ici le court métrage publicitaire The Human Race pour la Chevrolet Camaro ZL1, ainsi que la technique de tournage dans la seconde vidéo.

La technique de tournage entre la Camaro ZL1 2017 en duel contre le prototype autonome Chevrolet FNR.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs