Fred Mercier

Une ancienne pilote de F1 perd son permis de conduire

Entre le pilotage d’une voiture de course sur circuit et la conduite d’une automobile ordinaire, il y a deux mondes.

Susie Wolff

AFP

Entre le pilotage d’une voiture de course sur circuit et la conduite d’une automobile ordinaire, il y a deux mondes. Et l’ancienne pilote Susie Wolff vient de l’apprendre à la dure.

Pilote d’essai pour l’écurie Williams entre 2012 et 2015, la femme de 34 ans devra passer les six prochains mois sans son permis. Elle a été arrêtée en novembre dernier pour avoir circulé à 35 miles à l’heure dans une zone où la limite permise était de 30 miles à l’heure.

Même si l’excès de vitesse est plutôt banal, il s’ajoute à deux autres infractions qui étaient déjà au dossier de la pilote écossaise.

Susie Wolff avait alors porté la cause en appel, arguant que la perte de son permis de conduire pourrait nuire à son image et aux activités caritatives qu’elle organise. Le juge en charge du dossier a toutefois estimé qu’il ne s’agissait pas d’une raison valable.

Depuis sa retraite du pilotage, Wolff a fondé l’organisme Dare to be different, qui incite les jeunes filles à s’impliquer dans le sport motorisé. Elle est aussi analyste de Formule 1 pour le réseau britannique Channel 4.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs