Lexus RX 350: Une personnalité très affirmée

Grâce à une silhouette unique, une dotation sophistiquée et un aménagement luxueux bénéficiant d’une finition impeccable, le Lexus RX 350 demeure l’utilitaire de luxe le plus populaire de sa catégorie.

Lexus RX 350 2017

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Esthétique audacieuse
  • Beaucoup d’espaces de rangement
  • Habitacle confortable et luxueux
  • Coffre volumineux
  • Visibilité arrière réduite
  • Seuil du coffre élevé
  • Interface du système multimédia perfectible

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 9/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 8/10

Grâce à une silhouette unique, une dotation sophistiquée et un aménagement luxueux bénéficiant d’une finition impeccable, le Lexus RX 350 demeure l’utilitaire de luxe le plus populaire de sa catégorie.

Depuis son lancement en 1998, le Lexus RX a su conquérir les automobilistes cherchant un véhicule alliant la polyvalence de l’utilitaire, le confort routier d’une berline de luxe et une silhouette séduisante. La première place qu’il occupe au palmarès des ventes de sa catégorie, tant au Canada qu’aux États-Unis, l’illustre éloquemment. Le RX devance, et de loin, des modèles comme l’Acura MDX, le Mercedes-Benz GLE, le BMW X5 et l’Infiniti QX60, les autres favoris de son créneau.

Afin de poursuivre sur sa lancée, en 2016 Toyota a renouvelé cet utilitaire de luxe en misant, cette fois, sur un style particulièrement audacieux. Cette nouvelle allure excentrique adopte pour la face avant une version magnifiée de la calandre Lexus en double trapèze. Encadrée de blocs optiques de forme géométrique inclinée à phares à DEL et de feux diurnes formant une flèche, c’est la nouvelle signature visuelle de la marque. Impossible de passer inaperçu avec une gueule pareille !

De plus, comparativement à la silhouette finement arrondie de l’ancien RX, le modèle 2017 a un profil baroque aux multiples reliefs auquel s’ajoute un toit « flottant » très incliné; un effet de style efficace popularisé par Nissan réalisé à l’aide de montants arrière masqués par des appliques noires. Certains consommateurs trouvent tout cela excessif, mais il faut s’y faire puisque cette allure ostentatoire semble désormais être le propre de Lexus.

Deux motorisations distinctes

Assemblé dans une usine Toyota de Cambridge, en Ontario, le RX est proposé avec un choix de motorisations très distinctes. Le RX 350, modèle dont nous avons l’essai, est livré avec un V6 de 3,5 L de conception classique. Ce moteur atmosphérique produit 295 ch et livre ses 267 lb-pi de couple à 4 700 tr/min, des cotes qui tombent pile-poil sur celles du V6 de même cylindrée de l’Acura MDX. Ce moteur, qui produit 25 ch et 19 lb-pi de plus que le V6 de l’ancien RX 350, est désormais jumelé à une boîte de vitesses automatique ayant 8 rapports plutôt que 6.

Curieusement, cette motorisation plus puissante n’a rien changé à la capacité d’accélération du véhicule, qui passe de 0 à 100 km/h en 7,7 s, comme son devancier. Par contre, sa consommation moyenne a diminué d’environ 8 %, selon les chiffres publiés par Ressources naturelles Canada. Sa cote moyenne de 10,8 L/100 km semble d’ailleurs réaliste comparativement à la moyenne de 11,8 L/100 km relevée au terme de notre essai.

À l’instar de BMW, Toyota propose également un RX « vert » : le RX 450h. Cette variante est livrée avec une motorisation mixte combinant un V6 de 3,5 L à haute compression et à cycle Atkinson, et trois moteurs électriques alimentés par une batterie au nickel-métal-hydrure. Ensemble, il procure une puissance nette de 308 ch, soit autant que la motorisation mixte du X5 xDrive40e hybride. Cela permet aussi à ce RX d’accélérer de 0 à 100 km/h en 7,9 s. Ces deux dixièmes de seconde additionnels, comparativement au RX 350, sont un maigre compromis à faire pour bénéficier d’une motorisation consommant 25 % moins de carburant. Ce véhicule de 2 tonnes a une cote moyenne de seulement 7,9 L/100 km, à laquelle contribue assurément sa boîte de vitesses automatique à variation continue.

Rappelons que ces cotes de consommation sont celles de véhicules à quatre roues motrices puisqu’au Canada, contrairement aux États-Unis, Toyota n’offre que des RX à transmission intégrale, ce qui convient mieux à nos hivers rigoureux.

Tous les RX ont un sélecteur de modes de conduite. Pour les modèles ordinaires, il y a trois modes : Normal, Eco et Sport S. Les RX F Sport, qui ont un penchant plus marqué pour la conduite sportive, en ont deux de plus : Sport S+ et un autre qui permet de personnaliser certains réglages mécaniques. Les RX 450h, par ailleurs, ont un mode EV (Electric Vehicle) permettant de rouler sans intervention du moteur thermique. Cette propulsion électrique « pure » n’est toutefois possible que sur de courtes distances et dans des conditions optimales.

Intérieur luxueux

À l’intérieur, ça sent le solide et le luxe. Les matériaux utilisés sont de belle qualité et la finition est soignée. Les sièges avant sont particulièrement confortables et procurent de nombreuses possibilités de réglages, tant pour le conducteur que le passager qui prend place à sa droite.

Le tableau de bord paraît tout aussi sculpté que les flancs du véhicule. Conçu dans un plan linéaire marqué, il est légèrement moins haut que le tableau de bord de l’ancien RX, ce qui accentue l’impression d’espace et d’ouverture vers l’extérieur.

Il est dominé par un imposant écran de 12,3 po encavé au centre du tableau de bord. Les menus qu’il affiche, entre autres pour le système multimédia et le GPS, sont pilotés par cinq boutons-pression et un pavé tactile appelé « Remote Touch » placés sur la console centrale. Ces bidules, ça fait chic dans une conversation ! Mais au quotidien, l’utilisation du pavé tactile, trop sensible, et de ces multiples commutateurs exige beaucoup trop d’attention. Heureusement, le constructeur a conservé des boutons rotatifs pour commander le volume et la syntonisation de la chaîne audio, de même qu’une douzaine de commutateurs tout ce qu’il y a de plus classiques pour la climatisation et la ventilation.

En revanche, le système d’affichage « tête haute » (Head Up Display ou HUD) dont certaines versions cossues sont munies est particulièrement efficace. Grâce aux informations relatives à la conduite qu’il projette sur une très large surface de la base du pare-brise, il aide vraiment le conducteur à faire son boulot.

L’habitacle peut accueillir confortablement cinq personnes avec un dégagement très généreux au niveau des jambes, à l’arrière. La banquette arrière à triples sections rabattables (40/20/40) a des coussins chauffants et ses dossiers qui s’inclinent pour favoriser le confort de ses occupants.

Le coffre a un volume utile important, même lorsque les dossiers de la banquette arrière sont relevés. Il est toutefois regrettable que son plancher soit si haut, ce qui complique le chargement des objets lourds. Par contre, on ne peut qu’aimer l’astucieuse commande sans contact permettant au hayon de se soulever automatiquement. En ayant la clé du véhicule sur soi, il suffit de s’approcher du logo Lexus ornant le hayon, même si l’on a les deux mains occupées, et hop! La magie s’opère. C’est plus facile et plus sûr que faire un mouvement de pied sous le pare-chocs d’un véhicule sur la glace...

 

FICHE TECHNIQUE


• Prix de base — 55 900 $ (RX 350); 63 500 $ (RX 350 Luxe); 64 600 $ (RX 350 F Sport); 69 350 $ (RX 350 Executive); 70 300 $ (RX 450h); 76 150 $ (RX 450h Executive); 77 000 $ (RX 450h F Sport); 78 750 $ (RX 450h Executive Plus).

• Transport et préparation — 2 045 $

• Groupes motopropulseurs — (RX 350) V6 DACT, 3,5 L, 295 ch à 6 300 tr/min, 267 lb-pi à 4 700 tr/min; boîte de vitesses automatique à 7 rapports. (RX 450h) V6 DACT, 3,5 L, 259 ch à 6 000 tr/min, 247 lb-pi à 4 800 tr/min; trois moteurs électriques et batterie Ni-MH 37 kW; puissance nette de 308 ch; boîte de vitesses automatique à variation continue. Transmission intégrale de série.

• Particularités — Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : 235/65R18.

• Cotes — Empattement : 2 790 mm; longueur : 4 890 mm; largeur : 1 895 mm; hauteur : 1 720 mm. Poids : 1 990-2 150 kg. Volume du réservoir (RX 350) : 73 litres. Volume du coffre (RX 350) : 610-1 329 L. Capacité de remorquage : 1 585 kg (3 494 lbs). Consommation moyenne (essai; RX 350) : 11,8 L/100 km.

• Concurrence —
Acura MDX
Audi Q5
BMW X5
Buick Enclave
Cadillac XT5
Dodge Durango Citadel
GMC Acadia Denali
Infiniti QX60
Infiniti QX70
Jeep Grand Cherokee
Land Rover Discovery Sport
Lincoln MKT
Lincoln MKX
Mazda CX-9 Signature
Mercedes-Benz GLE
Porsche Cayenne
Volkswagen Touareg
Volvo XC90

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs