Fred Mercier

Le Subaru Outback abandonne la transmission manuelle pour 2018

À quelques heures à peine de l’ouverture du Salon de l’auto de New York, Subaru a dévoilé les premières images de l’Outback 2018.

Subaru Outback 2018

À quelques heures à peine de l’ouverture du Salon de l’auto de New York, Subaru a dévoilé les premières images de l’Outback 2018.

Après avoir lancé une toute nouvelle génération de l’Impreza ainsi qu’une Legacy et un Crosstrek redessinés, il fallait s’attendre à ce que l’Outback suive aussi.

Dès l’année prochaine, le plus gros véhicule de la gamme Subaru ne proposera plus de bonne vieille transmission manuelle. Toutes les versions seront désormais jumelées à une boîte automatique à variation continue (CVT). Pour se rattraper, Subaru a confirmé que cette transmission proposera désormais des palettes de changement de rapports au volant. Mais pour les amateurs de la conduite à trois pédales, il s’agit là d’une bien mince consolation.

 

 

Nouveau look

Pour le reste, on est loin de la révolution. L’Outback 2018 reçoit tout de même quelques changements esthétiques. Les pare-chocs avant et arrière ont été modifiés et adoptent désormais un style un peu plus agressif.

À l’intérieur, on intègre la dernière génération du système d’infodivertissement StarLink, désormais compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Subaru promet aussi un habitacle plus «premium» avec l’utilisation de matériaux plus raffinés.

 

Côté mécanique, la Outback demeurera disponible avec deux motorisations à plat, l’une à quatre et l’autre à six cylindres. Celles-ci proposeront respectivement des puissances de 175 et de 256 chevaux. Évidemment, le rouage intégral demeure offert de série.

 

Aucun prix n’a été annoncé quant à cette nouvelle mouture de l’Outback. On peut tout de même s’attendre à ce que la facture demeure similaire à celle du modèle de 2017, disponible à partir de 27 995$.

Subaru Outback 2018
Subaru Outback 2018
Subaru Outback 2018

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs