Scandale TDI: le rachat plus populaire que la réparation

Le train de mesures dictées par les différents tribunaux aux États-Unis va bon train, plus de la moitié des véhicules à moteur diesel TDI ont été traités par VW, la plupart des clients préférant le rachat plutôt que la réparation.

Moteur TDI

Plus de moitié du demi-million de véhicules à moteur TDI ont été traités selon VW qui, on se rappelle, s’est vu imposé de lourdes peines financières et commerciales dans le plus grand scandale de l’histoire automobile. Une triche logicielle avait été implantée dans la gestion électronique de moteurs TDI qui, de cette façon, pouvaient déjouer les normes antipollution et émettre jusqu’à 40 fois les rejets de NOx.

Les modèles à moteur 2 litres TDI ont été soit réparés pour respecter les normes antipollution, soit rachetés par le constructeur – la dernière option étant le choix préféré par les propriétaires. Près des 238 000 véhicules ont été rachetés ou ont vu leur bail résilié. Seulement plus de 6200 véhicules ont été corrigés, selon un communiqué de l’agence Reuters.

L’ampleur des modifications dépend des années-modèles, les plus récents ne nécessitant qu’une modification mécanique mineure. Par contre, les plus anciens imposent des réparations nettement plus importantes.

Quant aux moteurs TDI 3 litres implantés dans les VW, Audi et Porsche, le juge responsable du dossier va rendre sa décision début mai.

VW doit racheter ou réparer au moins 85% des véhicules visés d’ici 2019, dans le cas contraire, le constructeur fera face à de nouvelles peines.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs