Voitures autonomes: GM gonfle ses effectifs de 1100 personnes

Le constructeur GM met la pédale à fond sur l’embauche de personnel affecté à ses projets de voitures autonomes à son nouveau centre de recherche et de développement en Californie. Mille cent spécialistes viennent s’ajouter à ceux déjà en place.

Chevrolet Bolt autonome

gm

Nous sommes dans la dernière ligne droite si on peut dire en matière de développement des voitures robotisées. Et le marché se divise en deux grands groupes.

D’un côté, les constructeurs qui savent comment produire des voitures, mais peinent à intégrer un simple système d’infodivertissement qui tienne la route. De l’autre, les grandes et moins sociétés technos très avancées que sont les Google, Apple, Uber, Nvidia, Intel et une foule de petits joueurs qui se font acheter à coup de milliards, pensons à Mobileye. Enfin, il y a Tesla qui fait cavalier seul en étant à la fois constructeur et société techno grâce au génie de son PDG Elon Musk.

Un jour ou l’autre, ces deux grands groupes devront fusionner leurs ambitions et produits réciproques. Et ce jour approche rapidement. Vers 2020, les voitures mariant la propulsion électrique et un système de conduite autonome seront produites en série.

Cruise Automation

L’an dernier, GM a mis la main sur une firme spécialisée, Cruise Automation, au montant d’un peu moins de 600 millions $. De 40 à maintenant 150 employés, GM va augmenter les effectifs de 1100 spécialistes de pointe dans les diverses techniques liées à tout ce qui touche les voitures autonomes.

Tous ces grands groupes se livrent une lutte féroce pour s’arracher le savoir-faire des meilleurs ingénieurs. Une lutte féroce qui va jusqu’à entraîner des poursuites entre ceux-ci, comme le récent cas entre Google et Uber.

Pour tirer le plein potentiel de Cruise Automation, GM a préféré maintenir la société acquise en Californie là où se trouvent les gens et l’expertise.

Tout ce monde d’experts est à l’œuvre à développer les systèmes autonomes sur des voitures électriques Chevrolet Bolt, dont une cinquantaine sont sur les routes dans divers états comme la Californie et le Michigan.

Et pour accommoder tout ce personnel, GM dépense des millions pour agrandir ses installations de recherche-développement.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs