La réglementation en Chine pourrait forcer Porsche à produire des véhicules électriques

Vu les lourds problèmes environnementaux de la Chine, Porsche, si la marque veut s’imposer sur cet important marché, devra concevoir et produire davantage de véhicules électriques, selon le chef de la direction Oliver Blume, chez Porsche.

Porsche Mission E

Le chef de la direction de Porsche, Oliver Blume, a affirmé aux médias, dont Automotive News, encore présents au Salon automobile de Shanghaï que sa marque devra sans doute créer pour le marché chinois une gamme de véhicules électriques au-delà du prototype Mission E si elle veut s’adapter aux mesures environnementales de plus en plus strictes du plus important marché automobile mondial.

En d’autres mots, mais sans préciser davantage sa pensée, d’autres produits électriques à batterie ou tout simplement des véhicules électrifiés viendront s’ajouter au début des années 2020.

Cela pourrait dire, selon M. Blume, de nouveaux véhicules électrifiés au-delà des actuels VUS Cayenne et berlines sport Panamera hybrides.

«Ce n’est pas seulement la nécessité de se conformer aux règles, nous devons trouver les technologies qui apportent une véritable expérience de conduite sportive en accord avec les valeurs fondamentales de notre marque.»

En vue de 2019, Porsche entend produire quelque 20 000 unités par an de son prototype Mission E bimoteur électrique et quatre roues motrices.

Porsche Panamera Hybrid

de

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs