Voici la toute première voiture à avoir reçu une contravention

Avec les débuts de l’automobile sont nées les contraventions. La première fut attribuée en 1896 à un certain Walter Arnold qui à 13 km/h circulait trop vite... quatre fois la limite permise ! La voiture sera exposée en septembre au concours d’élégance 2017 d’Hampton Court Palace.

Première contravention en 1896

Chaque année, le concours d’élégance très british attire tout le gratin de la vieille noblesse anglaise au palais d’Hampton, en septembre. Voilà pour l’ambiance.

Le plus intéressant sera sans doute ce vieux carrosse à moteur de 1896, nommé Arnold Benz Motor Carriage, qui fut le tout premier véhicule à recevoir une contravention pour excès de vitesse.

Et quelle vitesse ! Le conducteur, un certain Walter Arnold, fut pris en flagrant délit à... 13 km/h, un excès d’enthousiasme de quatre fois la limite permise, fixée à 3,2 km/h ! (Vitesses respectives de 8 et 2 miles par heure converties à la norme métrique.)

Il fut rattrapé et pincé par un policier... à vélo ! L’amende ? Un shilling plus les frais.

À l’époque, la loi exigeait que tous les véhicules circulent à 2 miles/h et qu’ils soient précédés par un homme à pied qui brandit un drapeau rouge en tout temps ! Sauf que le pauvre Walter conduisant pied au plancher dans le Kent à travers les Paddocks Green (que je ne saurais traduire) ne faisait rien de cela.

Ces contraintes n’ont pas tenu bien longtemps. Le drapeau rouge et la limite de 2 m/h furent abolis. Cette dernière passa à 14 km/h, si bien que pour la célébrer, les voitures ont «coursé» entre Londres et Brighton dans une course appelée «Emancipation Run» (nul besoin de traduire) ! Une course que le cher Walter prit part, bien entendu.

Cette course historique perdure jusqu’à nos jours avec des voitures d’avant 1905 qui recréent le trajet Londres-Brighton.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs