Quand la Suisse produit une voiture électrique, voici ce que ça donne

Nouveau venu dans le monde des voitures rares, exclusives et surtout très performantes. Le petit constructeur helvétique appelé Elextra va lancer et produire une super voiture électrique de 680 ch vers la fin de l’année. Une centaine d’exemplaires seulement sera construite.

Elextra

Pour un nouveau venu, entrer dans l’industrie automobile est très coûteux et la profitabilité très éloignée dans le temps, pensons à Tesla qui encaisse encore des pertes. Mais, l’aventure est tout autre si on vise le très haut de gamme. Avec des moyens limités, une poignée de voitures exclusives qui commandent de gros chèques suffit à se tailler une image de marque tout en engrangeant une généreuse profitabilité qui fait sourire tout investisseur.

En voici une, Elextra, une nouvelle marque suisse qui fera construire en Allemagne cette super voiture à propulsion électrique du même nom. Seulement cent exemplaires seront vendus.

Au menu, quatre portes pour autant de places assises, une ligne très moderne pour ne pas dire futuriste, un châssis en fibre de carbone, deux moteurs électriques (un par train, donc quatre roues motrices) avec distribution variable du couple moteur aux roues, une puissance combinée de 680 ch capable de rivaliser les puissantes Model S P100D avec un chrono de 2,3 s entre 0 et 100 km/h.

Vitesse maxi limitée à 250 km/h comme c’est souvent la norme en Europe parmi les constructeurs de voitures haute performance. Autonomie annoncée : 600 km.

Parlant de gros chèques, un exemplaire commandera un déboursé entre 400 et 500 k€. Livraison prévue en 2019.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs