La nouvelle BMW M5 sera offerte avec quatre roues motrices

Pour la sixième génération de cette berline sport, BMW a repensé de fond en comble tout le rouage de la transmission intégrale xDrive pour lui donner plus de mordant et de souplesse d’utilisation. Ainsi il sera possible d’alterner entre deux ou quatre roues motrices à la volée.

BMW M5 M xDrive 2018

Apparue en 1984, la berline sport M5 en est maintenant à sa sixième génération pour laquelle BMW réserve une belle surprise, du moins à ceux qui ont trouvé que leur berline était devenue trop sage avec la transmission intégrale xDrive.

Pour ces derniers et la M5, BMW a concocté une nouvelle transmission, la M xDrive.

Comme l’explique le président du conseil de direction, Frank van Meel, «la nouvelle M5 peut être pilotée avec une précision infaillible aussi bien sur piste que sur route – et sous diverses conditions météo également».

La transmission M xDrive peut être réglée pour profiter au maximum du pilotage en actionnant que les roues arrière motrices. La paire avant n’entre en jeu que lorsque les roues arrière ne peuvent transmettre plus de puissance à la route et qu’une traction additionnelle s’impose.

Les puristes ont le choix de n’utiliser que les roues motrices arrière en désactivant complètement la mécanique intégrale de la transmission.

Jusqu’à cinq préréglages basés sur des combinaisons des modes DSC sont à la disposition du conducteur : (DSC on, MDM – M Dynamic Mode –, DSC off) et modes M xDrive (4WD, 4WD Sport, 2WD).

 

À lire aussi: Cette BMW M5 a l'air neuve, et elle est à vendre

 

V8 4,4 litres biturbo (M TwinPower Turbo)

En amont de la transmission, BMW conserve son V8 de 4,4 litres gonflés par deux turbocompresseurs. Pour la nouvelle M5, celui-ci reçoit des injecteurs de plus forte pression, de nouvelles turbines, une lubrification et un refroidissement plus puissants, sans oublier un système d’échappement savamment dosé pour «chanter» bien aux oreilles des puristes. La boîte M Steptronic à huit rapports vient gérer les régimes du moteur.

Pour connaître les spécifications précises de ce V8, il faudra attendre le Salon automobile de Francfort, en Allemagne, en septembre. Ce qui explique entre autres l’habit camouflage de la M5 en photos.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs