Fred Mercier

La Volkswagen GTI a changé, mais pas tant que ça

Pour les amoureux d’automobile, la Volkswagen Golf GTI est souvent citée en exemple comme le compromis idéal, le mariage parfait entre la passion et la raison.

Comparo Volkswagen Golf GTI

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Forces et faiblesses:

  • Plaisir de conduire toujours au rendez-vous
  • Parfait mariage entre confort et sportivité
  • Style indémodable
  • Prix peut monter rapidement
  • Toujours plus lourde

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 8/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 9/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 8/10

Pour les amoureux d’automobile, la Volkswagen Golf GTI est souvent citée en exemple comme le compromis idéal, le mariage parfait entre la passion et la raison.

Compacte, mais pas trop, la petite voiture à hayon est assez polyvalente pour la vie de tous les jours. Et pour le Gilles Villeneuve qui sommeille en vous, son moteur turbo développant 210 chevaux et 258 livres-pied de couple ne manque pas d’attrait.

Le meilleur des deux mondes. Et pour un peu moins de 30 000 $, à part ça.

Cependant, plusieurs reprochent à la GTI d’avoir pris beaucoup de poids avec les années. D’avoir perdu son âme, en quelque sorte. De petite voiture toute légère, l’iconique Volkswagen s’est effectivement embourgeoisée au fil des décennies.

Mais est-ce vraiment une mauvaise chose?

 

Trois décennies plus tard

Je suis moi-même propriétaire d’une Volkswagen Golf GTI 1986. Pour la petite histoire, j’ai acheté cette voiture sur internet, misant sur un encan que je ne pensais honnêtement pas remporter.

Mais j’ai gagné! Et la voiture appartenait à une dame de San Francisco, à l’autre bout du continent. En janvier dernier, accompagné de mon frère et de sa jolie chevelure, j’ai pris un avion vers la Californie et j’ai conduit la vieille Volks jusqu’au Québec. 5800 kilomètres de pure folie.

 

Tout ça pour dire que pour comparer la GTI d’aujourd’hui à celle qu’elle a déjà été, je ne manque pas de références.

C’est vrai qu’elle a pris du poids en 30 ans, la petite Volkswagen; 456 kilos, pour être exact. De ses 920 kilos en 1986, elle en pèse désormais 1376. Avec la configuration à cinq portes et la transmission automatique, la balance monte même à 1418 kilos.

Sauf qu’il n’y a pas que le poids qui a augmenté. La puissance aussi. En 1986, le petit moteur de 1,8 litre de la GTI développait 110 chevaux et 114 livres-pied de couple. Aujourd’hui, même une Corolla fait mieux que ça.

 

La version actuelle de la GTI développe à peu près le double, avec un total de 210 chevaux et de 258 livres-pied. En termes de rapport poids/puissance, la nouvelle mouture l’emporte haut la main.

La technologie a aussi fait des pas de géant au cours des trois dernières décennies, et la Golf GTI en est un exemple probant.

En 1986, ce n’était pas compliqué. Trois pédales, un volant... et c’est à peu près ça! Pas de freins ABS, pas d’antipatinage, rien de tout ça. L’homme et la machine, sans interférence.

En 2017, on est à l’autre bout du spectre. La GTI peut désormais réguler sa vitesse en s’adaptant à celle du véhicule qui la précède, détecter et éviter les changements de voie involontaires et même se stationner toute seule.

La nouvelle GTI est aussi plus confortable, mieux insonorisée et nettement plus sécuritaire. Ce qui ne veut pas dire qu’elle a perdu sa raison d’être pour autant.

 

Le plaisir avant tout

Bien des choses ont changé en 30 ans, mais la notion de plaisir de conduire demeure la même. C’est tout ce qu’on demande, au fond.

Malgré sa prise de poids, la GTI demeure un véhicule compact et agile qu’on conduit avec le sourire étampé au visage. Sauf qu’avec le modèle d’aujourd’hui, on a du plaisir sans sacrifier le confort. Les sièges offrent un bon support et le système d’infodivertissement permet de profiter des technologies de notre époque.

 

 

Proposer davantage de commodités fait évidemment augmenter son poids, mais c’est un petit prix à payer quand on pense à tout ce qu’elle offre par rapport à son ancêtre.

Pour une dernière fois cette année, la GTI demeure disponible en version à trois portes. Dès l’an prochain, celle-ci sera discontinuée. Le modèle à cinq portes deviendra la seule configuration proposée.

Une transmission manuelle demeure évidemment disponible pour les puristes. Sinon, la transmission automatique à double embrayage de Volkswagen est l’une des meilleures sur le marché. À ce chapitre, il n’y a pas de mauvais choix.

Alors, est-ce que la GTI d’aujourd’hui a perdu sa raison d’être? Pas du tout. Volkswagen n’a fait qu’améliorer une recette qui était déjà délicieuse.

Conduire une GTI 1986, c’est l’équivalent de prendre le volant d’un go-kart. En 2017, la GTI est une voiture plus mature, aussi à l’aise dans le trafic que sur une route sinueuse.

Un véhicule beaucoup plus complet, en somme.

 

Fiche technique

Nom: Volkswagen Golf GTI 2017
Prix de base : 29 495 $
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres
Puissance/couple: 210 ch/ 258 lb-pi
Transmission : Manuelle ou automatique à six rapports
Consommation d’essence annoncée : 9,6 L/100 km (ville) 7,2 L/100 km (route)
Garantie de base : 4 ans/80 000 km
Concurrence: Ford Focus ST, Honda Civic Si
 

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

c111a07e-078e-4ee5-9be5-c04bdb16662f
Comparo Volkswagen Golf GTI

Frédéric Mercier

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs