Se départir de sa voiture privée pour des services de mobilité, la tendance démarre aux É.-U.

Un sondage aux États-Unis révèle une tendance que plusieurs anticipent, celle de propriétaires de voitures qui s’en départissent pour ne se déplacer qu’avec des services de mobilité ou de taxis comme ceux offerts par Uber, Lyft ou Téo dans la région de Montréal.

Maven Gig

Est-ce un début de tendance ? Celle où des propriétaires lassés de payer une fortune par année pour défrayer les coûts de l’achat, d’entretien, de carburant, de stationnement, d’assurance et de permis pour une voiture qui se déprécie inéluctablement et qui, calculette à la main, en arrive à la conclusion qu’il en coûterait moins cher de se déplacer en taxi ?

C’est en tout cas ce que pensent des Américains qui ont répondu à un sondage Reuters-Ipsos en avril dernier, dans un article découvert en ligne sur CNBC.

Cet article relate le cas d’un jeune propriétaire de voiture de 32 ans au Michigan (l’état des trois grands de l’automobile) qui a abandonné sa voiture qui lui coûtait 820 $US par mois pour ne se déplacer exclusivement qu’en taxi Uber contre 250 $US. C’est plus de trois fois moins cher... chaque mois !

«Près du quart des Américains adultes ont vendu ou échangés un véhicule au cours des 12 derniers mois, selon le sondage d’opinion Reuters-Ipsos, la plupart choisissant un autre véhicule. Mais 9 % de ce groupe se sont tournés vers des services de mobilité ou d’autopartage comme Lyft ou Uber. Environ le même pourcentage prévoit se départir de leurs voitures pour choisir des services de mobilité au cours des douze prochains mois.»

Les acheteurs précoces

C’est un faible pourcentage, mais les tendances démarrent comme cela, très discrètement avec des «early adopters», avant d’éclater plus tard à la surprise de tous après quelques années. Les investisseurs, eux, n’attendent pas, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils misent des milliards dans les Uber et Lyft de ce monde.

D’autres comme Téo Taxi ont adopté le modèle à Montréal et un peu partout, quand on cherche dans les boutiques d’applications comme iTunes Store, on découvre quantité d’applications comme Gogotaxi à Kiev ou GoCatch en Australie pour ne nommer que celles-là.

Et les constructeurs

Les constructeurs sont aussi bien au fait de cette tendance. GM avec son service Maven Gig est sans doute le plus avancé avec l’utilisation des Chevrolet Bolt tout électrique dont des prototypes autonomes circulent sur des routes américaines.

Le sondage révèle en outre que «39 % des Américains ont utilisé des services de mobilité et que 27 % d’entre eux l’ont fait plusieurs fois par semaine».

Plus qu’un changement de moyen de transport dit l’article, cette transition impose un nouveau style de vie.

Pourquoi injecter 20 ou 40 000 $ dans une voiture, plus les frais, quand il suffit de ne payer que pour le service ? C’est le pari des Uber et Lyft. Un pari qui sera très rentable quand les voitures seront robotisées, sans chauffeur. Mais ça, c’est une autre histoire.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs