Fred Mercier

Chevrolet Impala SS 1967: dans la même famille depuis 24 ans

En 24 ans, la majorité des gens ont le temps de changer de voiture au moins cinq fois. Jean-François Derive, lui, est encore propriétaire de l’Impala qu’il a achetée en 1993.

Chevrolet Impala SS 1967

En 24 ans, la majorité des gens ont le temps de changer de voiture au moins cinq fois. Jean-François Derive, lui, est encore propriétaire de l’Impala qu’il a achetée en 1993.

«Je demeurais à Valleyfield à l’époque, et j’ai vu la voiture derrière une grange. Elle était enterrée par la neige», se rappelle M. Derive, encore fier de son coup. Il y a de quoi être fier, après tout. Sous cette montagne de neige se cachait une Chevrolet Impala SS 1967, un modèle qui fait aujourd’hui la jalousie des collectionneurs.

Après être allé parler avec le propriétaire, Jean-François Derive a finalement fait l’acquisition de l’Impala pour un gros chèque de... 500$.

 

Du travail à faire

Travaillant alors dans une entreprise de restauration de véhicules, M. Delisle a entrepris une remise à neuf de long en large de sa précieuse Impala. En dedans comme en dehors, la voiture est passée à travers une remise à neuf minutieuse qui aura duré quatre ans.

Jean-François Derive en a profité pour repeinturer sa voiture d’un mauve étincelant, disant ainsi adieu à la couleur vert forêt originale de l’Impala. Grand amateur de performances, le mécanicien a aussi changé le V8 de 283 pouces cube d’origine pour le remplacer par un gros bloc de 350 pouces cube.

 

Mis à part ces modifications, M. Derive assure avoir conservé l’aspect original de son Impala autant que possible. Il s’agit d’un modèle bien populaire auprès des adeptes de véhicules de type Resto-Mod, ce qui rend les modèles originaux d’autant plus rares.

Depuis ce temps, Jean-François Derive a aussi changé les roues, la transmission et le tapis à l’intérieur. «J’ai dû la laver et la cirer une bonne centaine de fois, aussi!», lance-t-il à la blague.

Plus qu’une simple voiture

Près d’un quart de siècle après son achat, l’Impala fait toujours partie de la vie de M. Delisle. Et ils en ont vécues des choses, ensemble.

«Je me suis marié dedans, j’ai fait le tour de la Gaspésie avec, j’ai emmené ma fille à sa graduation», énumère-t-il. Vraiment, l’Impala SS est devenue plus qu’une voiture dans la vie de M. Derive.

Presque chaque été, le fier propriétaire profite du la tenue du Granby International pour faire une petite virée en Montérégie, question de montrer son bolide aux nombreux amateurs et d’admirer les milliers de véhicules qui s’y rassemblent annuellement.

Résidant désormais à Laval, M. Derive profite aussi des beaux jours d’été pour assister à quelques rassemblements locaux.

Ce printemps, après près d’un quart de siècle, Jean-François Derive a mis sa fidèle Impala 1967 à vendre. Mais disons qu’il n’a pas l’air d’un vendeur très motivé. «J’ai mis un prix pour ne pas la vendre», dit-il en riant. Sans être pressé, l’heureux propriétaire affirme tout de même qu’il serait prêt à passer à autre chose si on lui faisait une offre alléchante.

En attendant que ça vienne, Jean-François Derive profite de son 25e été en compagnie de sa bonne vieille Impala SS. Il y a des mariages qui durent pas mal moins longtemps que ça!

 

Chevrolet Impala SS 1967

Voitures anciennes de Granby

Chevrolet Impala SS 1967

Voitures anciennes de Granby

Chevrolet Impala SS 1967

Voitures anciennes de Granby

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs