Fred Mercier

Ford Mustang GT: la légende rugit toujours

Avec plus de 50 ans d’histoire derrière la cravate, la Ford Mustang est une icône de l’automobile. Aucun débat là-dessus.

Ford Mustang GT 2017

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Puissance incomparable du V8
  • Véhicule étonnamment agile
  • Système SYNC facile à utiliser
  • Sièges arrière impraticables
  • Consommation d’essence décourageante
  • Prix peut monter rapidement

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 5/10

  • Équipement: 7/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 2/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 7/10

Avec plus de 50 ans d’histoire derrière la cravate, la Ford Mustang est une icône de l’automobile. Aucun débat là-dessus.  

À son lancement en 1964, c’était une révélation. Une voiture à la fois jolie, puissante et abordable. Quoi demander de plus? Le succès fut instantané et le reste de l’histoire parle de lui-même. Cinq décennies plus tard, la Mustang est encore en selle. Et elle demeure éminemment populaire.

L’an dernier, 7655 Mustang ont trouvé preneurs au Canada, faisant de ce modèle la voiture sport la plus populaire au pays, tous budgets confondus. Désormais vendue dans plus de 140 marchés à travers le monde, la Mustang a d’ailleurs été la voiture sport la plus vendue de la planète l’an dernier.

Bref, les affaires vont bien pour la Mustang.

 

Nostalgie, quand tu nous tiens

Ayant grandi dans les années 1990, je n’ai jamais vécu les années glorieuses de la Mustang. Pour moi, ç’a toujours été un véhicule certes puissant, mais trop gros et trop lourd pour rien. Je préférais de loin les belles allemandes et leur look moins «m’as-tu-vu».

En 2005, les choses ont changé. Ford lançait la cinquième génération de la Mustang, et son design fortement inspiré de la version originale représentait un véritable retour dans le temps pour le modèle. Après des années à se chercher, la Mustang retrouvait enfin son chemin.

Sauf qu’en proposant un design calqué sur celui de la Mustang des années 1960, Ford a séduit les gens qui ont l’âge d’avoir connu cette glorieuse époque. Au lieu du renouveau, on a misé sur la nostalgie. Et force est d’admettre que ç’a fonctionné.

Mais pour les jeunes de ma génération, la Mustang est demeurée un modèle plutôt anodin, une espèce de vestige du passé que nos pères semblent bien aimer. Puis, petit à petit, elle a acquis cette réputation de «char de baby-boomer».

 

Un V8, mais pourquoi?

Nous voilà maintenant en 2017. La Mustang joue toujours sur l’aspect nostalgique pour se faire valoir, mais on sent qu’il y a une volonté de se défaire des vieux stéréotypes chez Ford. Et pas juste dans le design.

Depuis 2015, la Mustang est équipée d’une suspension indépendante à l’arrière, et cela en fait un véhicule pas mal plus compétent, autant sur la route que sur la piste. Les mauvaises langues diront qu’il était temps, mais mieux vaut tard que jamais, non?

Dès l’an prochain, elle abandonnera aussi son moteur V6 au profit d’un bloc turbocompressé à quatre cylindres à la fois plus puissant et plus économe. Et il y a même des rumeurs de version hybride dans l’air! Définitivement, on s’en va quelque part.

 

À lire aussi: 10 choses qu'on sait sur la Ford Mustang 2018

 

Mais comme la Mustang est un modèle au riche héritage, Ford fait bien attention de ne pas froisser les puristes. Et c’est pour cette raison qu’on retrouve encore un V8 de 5,0 litres sous le capot de la version GT.

Avec une puissance de 435 chevaux et un couple de 400 livres-pied, la Mustang GT est une véritable bombe. Mais quand on regarde ce qui se passe ailleurs chez Ford, force est d’admettre que le V8 n’est là que pour plaire aux vieux nostalgiques.

La Ford GT et le F-150 Raptor sont deux autres modèles qu’on a historiquement associés à des moteurs à huit cylindres. Et pourtant, leurs nouvelles générations respectives sont désormais animées par des moteurs V6 biturbo. Et parole de Ford, ces deux modèles sont plus performants avec ces nouveaux V6 que s’ils étaient équipés d’un V8 atmosphérique.

Alors, pourquoi ne pas appliquer la même recette à la Mustang? La tradition, tout simplement.

 

Conduire une légende, ça se paye

Le jour viendra où la Mustang abandonnera son moteur V8. Ce n’est pas demain la veille, mais ça arrivera. Et ce jour-là, c’est une partie de l’histoire automobile qui s’éteindra. Il y a une puissance brute dans les moteurs V8 que les turbocompresseurs ne pourront jamais égaler. Faut le vivre pour le comprendre. 

À bord de la Mustang GT, on revit l’ère des Muscle Cars, une époque où la qualité des véhicules se mesurait à leur puissance. Oubliez la précision de la direction, la distance de freinage ou la qualité des matériaux. Un gros V8, c’était ça le bonheur!

Heureusement, la Mustang moderne a beaucoup plus à offrir. Sous ses airs de gros Muscle Car, on découvre un véhicule étonnamment agile. Plutôt surprenant, pour un modèle dont les dimensions ne cessent de gonfler...

Reste qu’avec un poids dépassant les 2000 kilos, la Mustang GT n’a rien d’un go-kart. C’est un véhicule agréable à conduire sur l’autoroute, mais sur une route sinueuse, ce ne serait pas mon premier choix. Ce ne serait même pas dans mon Top 10, en fait.

Surtout qu’avec une consommation d’essence observée de 16,4 L/100 km, ça finit par faire mal au portefeuille...

 

Disponible à partir de 26 398 $, la Mustang demeure un véhicule sport passablement abordable. Moins chère qu’une Subaru WRX ou qu’une Volkswagen Golf GTI, par exemple. Pour avoir droit au fameux V8, par contre, la facture monte rapidement. À 37 248 $, ça commence à être plus cher.

Mais pour conduire une légende sur quatre roues, faut croire que certains sont prêts à payer le prix.

 

Fiche technique

Nom: Ford Mustang GT 2017
Prix de base: 37 248 $
Prix du modèle à l’essai: 57 548 $
Configuration: Véhicule à roues motrices arrière avec motorisation à l’avant
Mécanique: Moteur à huit cylindres de 5,0 litres
Puissance/couple: 435 ch/ 400 lb-pi
Transmission: Manuelle ou automatique à six rapports
Consommation d’essence annoncée: 15,6 L/100 km (ville) 9,6 L/100 km (route)
Consommation d’essence observée: 16,4 L/100 km
Garantie de base: 3 ans/60 000 km
Concurrence: Chevrolet Camaro, Dodge Challenger

Ford Mustang GT 2017

Frédéric Mercier

Ford Mustang GT 2017

Frédéric Mercier

Ford Mustang GT 2017

Frédéric Mercier

Ford Mustang GT 2017

Frédéric Mercier

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs