Les voitures piège

Avez-vous déjà été victime de ce que l’on appelle une voiture piège ou en anglais un «sleeper»?

Renault 5 Turbo

Avez-vous déjà été victime de ce que l’on appelle une voiture piège ou en anglais un «sleeper» ? Pour la compréhension de ce texte, laissez-moi d’abord éclairer votre lanterne sur cette définition.

Un «sleeper» est une voiture dont on ignore souvent la vraie  puissance motrice et conséquemment les performances. Sous des dehors familiers et une réputation qui ne laisse rien deviner, notre voiture piège (une traduction de Paul Frère, le regretté journaliste automobile belge) cache adroitement sa personnalité.

Bien sûr, chaque époque a ses «sleepers» tant il est vrai que les modèles sélectionnés varient au fil des années. Ainsi, une Mini Cooper S des années 60 pouvait en faire baver à une Porsche 924 de l’époque tout comme une Renault 5 Turbo pouvait avoir l’ascendant sur une bonne partie de ce que l’on appelait les gros cubes américains. Dans le temps, les chronos de 5 ou 6 secondes pour franchir le 0-60 mph étaient réservés à des voitures d’exception en matière de performance.

 

Imaginez seulement une simple Renault 5 dévorant une Corvette à l’accélération. C’est un exercice inimaginable. C’est pourtant ce qui pouvait se produire avec cette petite espiègle qui savait donner des leçons d’humilité à bien des prétendus bolides. On doit préciser que cette évolution de la 5 normale possédait un moteur central, au lieu de la traction. 

Rappelons-en quelques autres. Durant mon séjour chez Ford, mes plus beaux moments furent au volant de la spectaculaire Taurus SHO qui faisait écarquiller les yeux des conducteurs de Taurus ordinaires.
Les lettres ajoutées au nom (SHO)  signifient «Super High Output», et croyez-moi, cette Taurus des années 80 fut une berline sport  incroyable avec ses 240 chevaux provenant d’un V6 gonflé  par les bons soins de Yamaha. Et on bénéficiait en plus d’une boîte de vitesses manuelle. En apercevant un tel bolide, le conducteur d’une Taurus ordinaire s’empressait d’aller voir son vendeur pour lui dire que son auto ne semblait pas avoir le même pep que celle de son voisin.

Dans la même veine, je pourrais ajouter plusieurs autres «sleepers» du temps qui en ont fait rager plusieurs parmi les amateurs d’autos hautes performances. En voici quelques-unes.

Les voitures piège en chiffres

Ford Taurus SHO 1985: 220 ch. et  0-100 km/h en 5.9 sec.

 

Mercedes-Benz 2005 E55 AMG WAGON: 469 ch. et 0-100 km/h en 4,5 sec.

 

Cadillac CTS-V WAGON  2011: 469 ch. et 0-100 km/h en 4,8 sec.

 

Renault 5 Turbo 1980: 160 ch. et 0-100 km 6,9 sec.

 

0494894c-a876-4994-ae09-26563e1d1027
59df2e1f-d1bb-4026-b2dd-113d445f87ca
d7f6c1d0-30bb-4706-87fe-15ca1f9ca450
c99d12eb-c59d-4985-9c49-c5cbf533db5c

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs