Apple confirme développer un système de conduite autonome

En entrevue, le PDG Tim Cook confirme que son groupe développe bel et bien un système autonome pour automobiles, une première révélation publique de la part de la plus riche entreprise sur la planète.

Apple à l'essai d'un système autonome

Bloomberg

En avril dernier, nous avions eu une première confirmation des intentions d’Apple en matière de système autonome quand une Lexus harnachée de système de détection avait été vue en plein test.

Cette fois, c’est le PDG Tim Cook qui le confirme en entrevue à l’agence de presse Bloomberg. Celui-ci dit que son groupe a développé le cœur de la technologie (core technology), mettant fin à des années de silence.

Apple se place donc bel et bien en lice dans le formidable marché – pour ne pas dire aventure technologique – des systèmes autonomes, en concurrence directe avec les Waymo (l’entité d’Alphabet, Google), Uber, Lyft, les entreprises technos chinoises et les grands groupes automobiles tant nord-américains, japonais qu’européens.

Il décrit son système de conduite autonome comme d’un projet d’intelligence artificielle (IA) qui a le potentiel de provoquer une «révolution majeure» dans l’industrie automobile.

Les voitures autonomes pourraient inciter les gens à utiliser des services de mobilité au lieu de posséder une voiture et les constructeurs automobiles de compenser la baisse de la demande d’achat par des revenus de ces mêmes services.

Tim Cook n’en a pas ajouté davantage sur les plans de commercialisation d’une telle technologie, mais on peut supposer qu’Apple pourrait intégrer sa technologie dans la flotte de taxis du géant chinois Didi Chuxing, dans laquelle le géant informatique a investi 1 milliard de dollars.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs