10 choses que vous avez oubliées sur la Dodge Neon

La voiture du peuple des années '90 et 2000...

10 choses que vous avez oubliées sur la Dodge Neon

De la deuxième moitié des années ’90 jusqu’au milieu des années 2000, tout le monde connaissait quelqu’un qui possédait une Neon. Introduite à la fin de l’année 1994, la Neon a 23 ans. Oui, oui, 23 ans. Oui, oui, le temps passe vite. 
 

 

1. La Neon a été vendue sous les bannières Dodge, Plymouth et Chrysler. Mais il s’agissait exactement de la même voiture... 
 

 

2. En 1995, soit la première année-modèle, le prix de détail de la Neon s’élevait à 11 640$. À titre de comparaison, il fallait débourser, au minimum, 11 965$ pour une Honda Civic au même moment. 
 

 

3. Le choix de couleur de la Neon était audacieux : vert alpine, grenade foncé, bleu électrique, magenta, jaune, orange brûlé, rouge framboise, etc. 
 

 

4. Expresso était un niveau d’équipement de la Neon. L’expression était également employée pour la Voyager et la Breeze.  
 

 

5. En juin 2001, Plymouth a assemblé son ultime voiture. C’était, vous vous en doutez, une Neon. 
 

 

6. Aucune Neon n’était équipée de vitres arrière électriques. Sans doute une question d’économie... 
 

 

7. Par souci de légèreté, la Neon ACR, qui était conçue pour les amateurs de lapping, pouvait être livrée sans radio AM FM ainsi que sans air climatisé. L’acronyme qui baptise ce modèle signifie « American Club Racer ». 
 

 

8. En 2003, Dodge a lancé une version pimentée de sa Neon : la SRT-4. Aucune ne portait toutefois l’inscription Neon. 
 

 

9. La publicité de la SX 2.0 (nom donné à la Neon à partir de 2003 au Canada) mettait en vedette des orteils animés avec la chanson « Born to be alive » de Patrick Hernandez. 
 
 

 
 
10. En 2016, Dodge a annoncé le retour de la Neon. Destinée au marché mexicain, elle est une version rebadgée de la Fiat Tipo. 
 

 

 

Neon ACR

Germain Goyer

Dodge SRT-4

FCA

Neon

FCA

Plymouth Neon

FCA

Fiat Tipo

FCA

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs