Vendue, l’usine des Hummer servira à assembler des véhicules électriques

Signe des temps, l’usine du constructeur AM General qui y assemblait des Hummer, des véhicules de type militaire en version civile, a été vendue à une société chinoise qui y construira des véhicules électriques.

Dongfeng EQ2050 (clone du Hummer H1)

de

Quand on regarde le passé, l’existence (médiatique surtout) des Hummer – ces véhicules militaires version civile – n’a été qu’un feu de paille. Concrètement, il ne s’en est pas vendu beaucoup des gourmands Hummer H1 et H2 malgré la popularité d’un Arnold Schwarzenegger qui l’a fait connaître à la planète entière. General Motors, qui a fait construire l’usine en Indiana au coût de 200 M$, fut forcée de s’en départir au creux de la récession de 2008-9 et de sa faillite technique.

En 2009, GM a vendu sa division Hummer à AM General qui vient de la revendre ces jours-ci à la société chinoise SF Motors, une division du groupe Chongqing Sokon, pour 110 millions $. Toutefois, AM General conserve tous les actifs liés à la production d’équipements militaires.

SF Motors avec un proche de Tesla

Tout ce que l’on sait pour le moment de SF Motors, c’est son intention d’y assembler des véhicules électriques, intelligents, de qualité et propres.

Pour cela, elle peut compter sur un certain Martin Eberhard qui n’est nul autre qu’un des fondateurs originaux de Tesla Motors avec Elon Musk. Avec un contrat de deux ans en poche, Eberhard, qui a notamment dirigé pendant une courte période le développement des véhicules électriques chez VW USA, offrira à la société chinoise ses services de consultant.

En Chine, Sokon assemble surtout des véhicules commerciaux, des minifourgonnettes ainsi que des scooters électriques.

D’ici à ce que sortent les premiers véhicules, l’usine devra subir une importante réorganisation des moyens de production qui durera au moins deux ans, selon les informations tirées des sites Electrek et Popular Mechanics.

D’une manière ou d’une autre, par des usines locales implantées en Amérique ou directement de Chine, les véhicules de conception chinoise feront partie du paysage automobile nord-américain. C’est un processus inéluctable.

À l’inverse, des véhicules comme les Hummer sont populaires auprès d’une riche clientèle chinoise, à lire cet article.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs