Fred Mercier

Non, la Hyundai Sonata 2018 n'est pas une voiture sport

Ça bouge dans la catégorie des berlines intermédiaires!

Hyundai Sonata 2018

Ça bouge dans la catégorie des berlines intermédiaires!

Même si les ventes se font cannibaliser par celles des VUS depuis belle lurette, les constructeurs automobiles continuent d’y démontrer un grand intérêt. À preuve, la Honda Accord et la Toyota Camry seront toutes deux renouvelées de A à Z pour 2018.

Chez Hyundai, on ne veut évidemment pas laisser le champ libre à la compétition. À défaut de proposer une nouvelle génération de la Sonata, le constructeur coréen s’assure de rester dans le coup avec une version brillamment renouvelée de son modèle intermédiaire.

 

De l’attitude en extra

Historiquement considérées comme des voitures ennuyantes et sans âme, les berlines intermédiaires ont changé du tout au tout au cours des dernières années. Leur design est plus dynamique que jamais et donne l’impression à ses conducteurs de prendre place à bord d’une véritable voiture sport.

La Hyundai Sonata en est le plus récent exemple. On a changé radicalement sa devanture et son arrière-train, où on peut désormais y lire le nom du véhicule à des miles à la ronde.

 

Visiblement, on a voulu lui donner un style plus énergique, plus jeune. On veut se débarrasser de cette réputation vieillotte qui colle à la peau de la grosse berline, et ça semble bien parti.

À noter toutefois que les modèles hybride et hybride rechargeable ne font pas l’objet de cette refonte esthétique. Ceux-ci continueront d’être proposés en 2018, mais ils demeureront identiques aux modèles de 2017.

Mis à part les hybrides, Hyundai continue de proposer le choix entre deux moteurs. Le premier, un bloc à quatre cylindres de 2,4 litres, demeure assez timide avec ses 185 chevaux et ses 178 livres-pied de couple.

Le deuxième, un moteur de 2,0 litres, propose des performances plus inspirées grâce à l’utilisation d’un turbocompresseur. Avec 245 chevaux et 260 livres-pied, on commence à jaser. Et pour 2018, cette version turbo est jumelée pour une toute première fois à une nouvelle transmission automatique à huit rapports.

 

Une conduite inchangée

L’arrivée de cette nouvelle boîte de vitesses m’a d’abord fait sourciller. Après tout, plusieurs transmissions proposant un nombre aussi élevé de rapports sont souvent beaucoup trop lentes à réagir. C’est bon pour l’économie de carburant, mais pour l’émotion au volant, on repassera.

Puis, un essai routier du véhicule a dissipé mes appréhensions. Jamais hésitante, la transmission a fait son travail sans faille, tant en mode normal que dans sa variante Sport, où elle laisse révolutionner le moteur plus rapidement pour aller chercher de meilleures performances.

Reste qu’il ne faut pas se conter de bêtises. La Sonata, même dans sa version turbo, n’a rien d’une voiture sport. C’est une voiture intermédiaire dont le poids et le gabarit n’inspirent rien d’exceptionnel. On aura beau la dynamiser comme on voudra, reste que la Sonata se démarque davantage par son espace pour les jambes et la taille de son coffre que par ses performances.

 

Le hic, c’est que les gens en quête d’espace se tournent désormais massivement vers le VUS, laissant le créneau des berlines intermédiaires à peu près vacant. On veut donc revitaliser le marché avec des modèles plus inspirants, mais il faut appeler un chat un chat.

Je le répète donc, juste pour être sûr. La Sonata, même dans sa version turbo, n’a rien d’une voiture sport. Sa direction trop peu communicative et son poids dépassant largement les 1500 kilos ne mentent pas.

Par contre, si c’est une voiture intermédiaire que vous cherchez, la Sonata a tout pour vous rendre heureux. La qualité est là, et le prix aussi. On n’a pas encore annoncé le PDSF pour 2018, ni la consommation d’essence. Côté prix, on peut s’attendre à une légère hausse par rapport aux 24 799$ qu’on demande pour 2017, mais rien de bien majeur.

 

Question rapport qualité/prix, difficile de trouver mieux ailleurs. Surtout avec une garantie de base de 5 ans/100 000 kilomètres.

L’arrivée imminente de la Camry et de l’Accord 2018 pourrait toutefois venir changer ça assez rapidement. Honda et Toyota demeurent deux leaders de cette catégorie depuis des décennies, et leurs nouveaux bolides 2018 ont de quoi nous mettre l’eau à la bouche.

Pour une catégorie aussi peu populaire depuis quelques années, la compétition est féroce!

 


Fiche technique

Nom: Hyundai Sonata 2018
Prix de base: Encore inconnu
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique de base: Moteur à quatre cylindres atmosphérique de 2,4 litres
Transmission: Automatique à six rapports
Puissance/couple: 185 ch/ 178 lb-pi
Moteur optionnel: Moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres
Puissance/couple: 245 ch/ 260 lb-pi
Transmission : Automatique à huit rapports
Consommation d’essence annoncée: Encore inconnue
Garantie de base : 5 ans/100 000 km
Concurrence: Toyota Camry, Honda Accord, Chevrolet Malibu
 

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Hyundai Sonata 2018

Frédéric Mercier

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs