Fred Mercier

Une moto électrique québécoise brille aux États-Unis

Les étudiants de l’Université de Sherbrooke ont de quoi être fiers.

EMUS

Courtoisie

Les étudiants de l’Université de Sherbrooke ont de quoi être fiers.

EMUS, une moto entièrement électrique fabriquée par des étudiants en génie de Sherbrooke, vient de remporter le eMoto Racing Varsity Challenge, au New Jersey.

C’est une deuxième victoire consécutive pour EMUS à cette course opposant les meilleures motos électriques du continent, toutes construites par des équipes universitaires.

 

Pilotée par Samuel Proulx, la moto sherbrookoise a devancé les machines de Virginia Tech et du Rochester Institute of Technology, les deux seules autres universités qui ont pu participer à la compétition. Quatre autres équipes étaient censées prendre part à l’événement, mais elles ont dû abandonner avant même le début de la course en raison de problèmes techniques.

 

À lire aussi: EMUS: une moto électrique de course faite au Québec

 

La moto de Virginia Tech a entamé la course sur les chapeaux de roue, mais un meilleur système de refroidissement et une fiabilité accrue ont permis à l’équipe sherbrookoise de prendre les devants et de monter sur la première marche du podium.

EMUS, pour Electric Motorcycle of Université de Sherbrooke, est équipée d’une batterie au lithium-ion de 14,5 kWh. Avec une masse totale de 220 kilos, elle peut passer de 0 à 100 km/h en seulement trois secondes, gracieuseté de ses 214 chevaux et 280 livres-pied de couple.

 

La moto EMUS et son équipe d’étudiants seront à Montréal les 29 et 30 juillet prochains, dans le cadre de la présentation de la toute première course de Formule E au Canada.

EMUS

Courtoisie

fc5b34d3-2a79-4a07-bd97-c6b70fe87745

Université de Sherbrooke

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs