Cadillac CT6: Un symbole de renaissance

Voici la réplique de General Motors aux grandes berlines de luxe allemandes: la Cadillac CT6.

Cadillac CT6 2017

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Silhouette élégante
  • Intérieur spacieux et confortable
  • Grand coffre
  • Finition soignée
  • Commandes tactiles peu intuitives
  • Fini les V8

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 9/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 8/10

Voici la réplique de General Motors aux grandes berlines de luxe allemandes : la Cadillac CT6. Un modèle de conception originale qui ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de la marque haut de gamme de ce constructeur étatsunien.

Vous voyez ici l’exemple typique du porte-étendard d’une grande marque. Cette automobile a un habitacle somptueux, une architecture avant-gardiste, un choix de motorisations aussi puissantes que modernes et des prix qui, pour les versions les plus richement équipées, affichent six chiffres. La Cadillac CT6 n’a vraiment pas été conçue pour être vendue à la pelletée. D’ailleurs, en juin dernier, les concessionnaires canadiens de General Motors en ont livré seulement 33. Durant la même période, ils trouvaient 2 390 acheteurs pour des Chevrolet Cruze et 5 780 pour des camionnettes GMC Sierra. L’exclusivité se chiffre ainsi.

Fabriquée à l’usine Detroit-Hamtramck de GM, au Michigan, la CT6 a fait ses débuts chez nous en avril 2016. Cette grande berline représente en quelque sorte la renaissance de Cadillac, la marque de prestige du constructeur étatsunien. Elle succède, en effet, à la Fleetwood, un modèle disparu depuis la fin des années 90. Le genre de voiture américaine typique d’autrefois qui a disparu de la gamme Cadillac. Heureusement...

Moderne avant tout

CT6 signifie « Cadillac Touring 6 », le chiffre désignant sa grande pointure au sein de la gamme. Avec cette nouveauté, la direction de Cadillac espère attirer les automobilistes qui ont migré vers BMW, Mercedes-Benz, Audi et Lexus au fil des ans. Pour ces consommateurs, qui sont sensibles au modernisme, on a opté pour une carrosserie monocoque presque entièrement faite d’aluminium donnant à cette voiture, aussi grosse qu’une BMW Série 7, l’agilité et le poids d’une Série 5 avec, en prime, un niveau d’insonorisation jamais atteint auparavant avec un produit GM.

L’insonorisation permet d’ailleurs d’apprécier pleinement l’impressionnante chaîne audio Bose Panaray offerte pour les modèles les plus chers. Conçue spécifiquement pour la CT6, elle a 34 haut-parleurs placés à des endroits stratégiques pour assurer une gamme dynamique et une clarté exceptionnelles. On se croirait dans une salle de concert !

Le constructeur propose aux acheteurs de la CT6 trois motorisations très différentes. Les modèles d’entrée de gamme à roues arrière motrices sont animés par un 4-cylindres à turbocompresseur de 2,0 L produisant 265 ch. On est loin du V8 glouton de 5,7 L des dernières Fleetwood ! Les modèles de gamme intermédiaire, qui sont aussi les plus vendus, ont quatre roues motrices et un V6 atmosphérique de 3,6 L et 335 ch. Quant aux modèles les plus luxueux, également dotés d’une transmission intégrale, ils sont entraînés par un imposant V6 biturbo de 3,0 L produisant 404 ch. Moins de 5 s suffisent à ce moteur, qui livre 400 lb-pi de couple dès que son régime atteint 2 500 tr/min, pour propulser cette luxueuse berline à 100 km/h ! Naturellement, pareille puissance a son prix et la CT6 à moteur biturbo, celle dont nous avons fait l’essai, a une consommation moyenne supérieure à 11 L/100 km. À l’autre bout du spectre, le 4-cylindres turbo se contente de 9,5 L pour couvrir 100 km.

Pour optimiser la consommation de la berline dont nous avons fait l’essai, les ingénieurs de GM ont développé le premier dispositif de désactivation de cylindres pour un moteur V6 biturbo. Ils ont aussi mis au point deux nouvelles boîtes de vitesses automatiques à huit rapports. Le 4-cylindres turbocompressé et le V6 atmosphérique partagent la boîte de vitesses Hydra-Matic 8L45, alors qu’on réserve la boîte 8L90 au V6 biturbo en raison du couple moteur considérable qu’il déploie.

Le raffinement technique ne se limite pas aux motorisations, puisque la CT6 peut aussi être munie d’une suspension magnétique, de roues de 20 po chaussées de pneus Pirelli à taille basse, de même que d’une direction arrière active, d’un système de vision nocturne Night Vision, d’un affichage des images captées par la caméra arrière dans le rétroviseur et d’un dispositif d’aide au stationnement automatique. À cela s’ajoute des projecteurs avant à diodes électroluminescentes (DEL) à allumage indirect, de série, qui procurent un éclairage puissant tout en donnant à cette berline une apparence unique.

Intérieur somptueux

L’habitacle spacieux et luxueux correspond au statut de cette voiture. On l’a d’ailleurs doté d’un climatiseur à quatre zones comprenant un système secondaire complet de chauffage, de ventilation et de climatisation qui permet à chaque passager de personnaliser la température et le débit d'air !

Les sièges amples et confortables peuvent être habillés de différents types de cuir de couleurs différentes et avec ou sans perforation. De plus, le tableau de bord est paré de riches garnitures de bois — du sapelli (une essence tropicale), du peuplier ou de l’eucalyptus — parfois combinées à de la fibre de carbone. En raison de l’ampleur de ce tableau de bord, le coup d’oeil est saisissant. Et dire qu’autrefois, Cadillac se contentait de similibois pour décorer la Fleetwood, son porte-étendard d’alors.

Cette époque est révolue comme en témoigne l’écran tactile de 10,2 po servant d’interface au système d’infodiverstissement CUE avec, en plus, un pavé tactile posé sur la console centrale. Il y a aussi ces deux écrans articulés de 10 po avec lecteur Blu-Ray et connexions HDMI et USB, que le constructeur propose en guise d’options pour divertir ou informer les occupants des places arrière. Équipée de la sorte, cette Cadillac n’a plus rien à envier à ses rivales germaniques.

Une CT6 «verte»

Notons, enfin, que la gamme de la CT6 s’est enrichie récemment d’une nouvelle variante dotée d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable. Appelée CT6 PHEV (pour « Plug-in Hybrid Electric Vehicle »), elle inaugure une nouvelle boîte automatique à variation électronique qui entraîne les roues arrière par la puissance produite, d’une part, par deux moteurs électriques de 74,5 kW (100 ch) alimentés par une batterie au lithium-ion de 18,4 kWh et, d’autre part, par un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 L. Cet ensemble développe une puissance nette de 335 ch et 432 lb-pi de couple, soit assez pour propulser cette voiture de 0 à 96 km/h (60 mi/h) en 5,2 s, affirme le constructeur.

En mode électrique, l’autonomie de la CT6 PHEV pourrait atteindre presque 50 km et sa vitesse de pointe serait de 125 km/h. En outre, son mode hybride lui permettrait de parcourir jusqu’à 643 km.

Cette version hybride fait actuellement ses débuts sur notre marché et, bien qu’elle soit vendue au compte-gouttes (GM Canada prévoit en vendre une douzaine seulement cette année), la CT6 PHEV contribue à redorer le blason de cette marque, qui est désormais dotée de produits à la mesure de sa concurrence.

 

FICHE TECHNIQUE


• Prix de base — 61 815 $ (2,0 L Turbo 2RM); 66 740 $ (2,0 L Turbo Luxe 2RM); 64 140 $ (3,6 L 4RM); 69 050 $ (3,6 L Luxe 4RM); 72 305 $ (3,6 L Haut de gamme Luxe 4RM); 73 675 $ (3,0 L biturbo Luxe 4RM); 76 910 $ (3,0 L biturbo Haut de gamme Luxe 4RM); 95 190 $ (3,6 L Platinum 4RM); 99 790 $ (3,0 L biturbo Platinum 4RM).

• Transport et préparation — 2 100 $

• Groupes motopropulseurs — (1) L4 turbo DACT, 2,0 L, 265 ch à 5 500 tr/min, 295 lb-pi à 3 000-4 500 tr/min; (2) V6 DACT, 3,6 L, 335 ch à 6 800 tr/min, 284 lb-pi à 5 300 tr/min; (3) V6 biturbo DACT, 3,0 L, 404 ch à 5 700 tr/min, 400 lb-pi à 2 500-5 100 tr/min. Boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Roues arrière motrices (2,0 L) ou transmission intégrale (V6).

• Particularités — Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : P235/50R18; P245/45R19; P245/40R20.

• Cotes — Empattement : 3 109 mm; longueur : 5 184 mm; largeur : 1 879 mm; hauteur : 1 472 mm. Poids : 1 654-1 853 kg. Volume du réservoir : 74 litres. Volume du coffre : 433 L. Consommation moyenne (constructeur; 3,0 L) : 11,2 L/100 km.

• Concurrence —
Audi A7
Audi A8
BMW Série 6 Gran Coupé
BMW Série 7
Genesis G90
Infiniti Q70L
Jaguar XJ
Kia K900
Lexus LS
Lincoln Continental
Maserati Quattroporte
Mercedes-Benz Classe S
Porsche Panamerea
Volvo S90

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs