Agence QMI

Dieselgate: Ottawa sommé de poursuivre Volkswagen

Une poursuite a été intentée par deux groupes environnementaux contre la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, à cause de son refus d’enquêter et d’intenter des poursuites en rapport avec la fraude de Volkswagen relativement aux moteurs diesel.

GEN-CATHERINE MCKENNA

Une poursuite a été intentée contre la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna.

Photo d'archives Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

OTTAWA | Une poursuite a été intentée par deux groupes environnementaux contre la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, à cause de son refus d’enquêter et d’intenter des poursuites en rapport avec la fraude de Volkswagen relativement aux moteurs diesel.

Environmental Defence et la Canadian Physicians for the Environment (CAPE) espèrent que le gouvernement fédéral tienne Volkswagen responsable d’avoir fraudé le public, «comme l'exige la Loi canadienne sur la protection de l'environnement».

«Volkswagen a trompé le public et mis en danger la santé des Canadiens. Il est temps que le gouvernement du Canada les punisse avec toute la force du droit pénal plutôt que de leur donner une passe gratuite», peut-on lire dans un communiqué de l’organisme Ecojustice qui représente les deux groupes.

Le constructeur automobile allemand a reconnu avoir développé un système de trucage qui lui permettait de trafiquer ses moteurs diesel. Il s’agit d’un des plus grands scandales de l’histoire de l’industrie automobile. Environ 105 000 véhicules sont concernés au Canada.

De son côté, le Nouveau Parti démocratique s’est demandé aussi pourquoi aucune n’accusation n’a été portée dans ce dossier. «C’est assez. Il est temps que Mme McKenna fasse son travail et intente des poursuites dans cette affaire scandaleuse», a dit dans un communiqué le député néo-démocrate Brian Masse.

Dans une déclaration, la ministre a assuré que le fédéral était «déterminé à faire respecter les lois environnementales du Canada».

«Les experts d’Environnement et Changement climatique Canada enquêtent activement sur le sujet, leur travail est présentement en cours, a-t-elle ajouté. Nous sommes déterminés à assurer de l’air propre et des collectivités plus saines pour les Canadiennes et les Canadiens ainsi qu’à protéger les consommateurs canadiens. Si les fonctionnaires d’ECCC trouvent suffisamment de preuves de violations à la Loi, des mesures seront prises, et notre gouvernement n'hésitera pas à faire appliquer la loi.»

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs