Fred Mercier

La BMW M550i est une Rolls-Royce avec un cœur de Ferrari

Trop souvent, quand vient le temps de choisir une voiture de prestige, il faut faire face à un dilemme. Le luxe ou la performance.

BMW M550i xDrive 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Forces et faiblesses:

  • Parfait mélange entre luxe et dynamisme
  • Confort princier
  • Qualité des matériaux irréprochable
  • Système d’infodivertissement peu intuitif
  • Allure extérieure un peu anonyme
  • Fiabilité incertaine

Cote de l'auteur:

  • Équipement: 9/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 9/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 8/10

Trop souvent, quand vient le temps de choisir une voiture de prestige, il faut faire face à un dilemme. Le luxe ou la performance.

Le luxe est tentant, faut l’avouer. Faire le trajet entre le bureau et la maison, c’est pas mal moins éreintant quand on le passe à bord d’une voiture munie de sièges ajustables de 120 façons différentes, d’un système de son digne d’un cinéma-maison et d’une insonorisation quasi parfaite.

Sauf que bien des automobilistes veulent plus que ça. Ils veulent l’adrénaline. Le sentiment de liberté qu’une voiture peut procurer. Parce que quand on est prêt à débourser 80 000$ pour une bagnole, on veut plus que passer du point A au point B.

Et pourquoi pas mélanger les deux?

 

Le luxe qui déménage

Ne soyons pas dupes, la BMW M550i est loin d’être la première voiture à tenter d’allier luxe et performance. Depuis des décennies, nombre de constructeurs s’en sont donnés le défi, et ç’a donné naissance à de nombreux chefs d’œuvre.

Sauf que le travail qu’a effectué BMW avec la M550i mérite d’être souligné. Parce que sous ces lignes plutôt sobres se cache un véhicule particulièrement remarquable. L’une de mes belles surprises de 2017, même.

La M550i, c’est actuellement la plus puissante de la famille de la nouvelle génération de la Série 5 chez BMW. Les choses changeront toutefois bientôt avec l’avènement de la nouvelle M5, dévoilée cet été. Sauf que pour le moment, c’est la M550i qui tient le fort.

Mis à part quelques écussons arborant l’emblématique M, cette BMW de près de 90 000$ qui m’a été prêtée le temps d’une semaine n’a visuellement rien de bien exceptionnel. Pour M. et Mme Tout le monde, c’est une BM comme une autre. Rien pour faire tourner les têtes. Sauf que pour les vrais, pour ceux qui s’y connaissent vraiment, c’est loin d’être une bagnole ordinaire.

Sous son capot ronronne un bloc à huit cylindres biturbo de 4,4 litres, un moteur qui a déjà fait ses preuves chez BMW, notamment avec l’ancienne génération de la M5.

 

Jumelée à une transmission ZF à huit rapports et au réputé rouage intégral xDrive, cette motorisation permet à la M550i de passer 0 à 100 km/h en 4 petites secondes, en faisant du même coup la BMW de Série 5 la plus rapide jamais construite. Elle réussit même à battre l’ancienne M5. Le règne sera toutefois de courte durée; la M5 2018 promet encore plus d’adrénaline avec ses 600 chevaux.

 

À lire aussi: La nouvelle BMW M5 est une bombe de 600 chevaux

 

Un salon sur quatre roues

Vous l’aurez compris, la BMW M550i déménage. Pas à peu près. Et avec un look aussi discret, c’est le sleeper par excellence.

Quand on prend place à bord, c’est toutefois un autre élément qui frappe l’œil. Le confort du véhicule. Ça respire le luxe, le bon goût.

 

La M550i a beau être excessivement performante, mais elle ne le laisse pas paraître comme le fait la M5. Au lieu de ça, elle laisse toute la place au confort, au prestige. Ce qui fait en sorte qu’en mode de conduite normale, on a carrément l’impression de se déplacer dans un salon.

Les sièges sont d’un support exemplaire, la qualité des matériaux est à toutes choses près irréprochable et le gigantesque écran qui trône au centre de la console est d’une clarté presque surréaliste.

 

Seule ombre au tableau, le système d’infodivertissement iDrive demeure complexe à utiliser. Il faut trop souvent quitter les yeux de la route pour effectuer de simples commandes comme changer le poste de la radio. C’est déjà mieux que c’était il y a quelques années, mais il y a encore moyen de simplifier la recette.

Une facture salée, mais...

Évidemment, mettre la main sur un bolide d’un tel calibre ne se fait pas à n’importe quel prix. Et pour la M550i, il s’élève au bas mot à 80 900$. La version que nous avons mise à l’essai, équipée de l’ensemble Premium et de quelques systèmes d’aide à la conduite, faisait passer la facture à 89 650$.

Oui, c’est cher. Et pas pour toutes les bourses, on s’entend là-dessus. Sauf qu’un petit coup d’œil à ce qui se fait chez la concurrence permet de mettre tout ça en perspective. Une Audi S6, par exemple, coûte plus de 90 000$ sans aucune option, avec une puissance inférieure à celle de la BMW. La Mercedes-AMG E 43, malgré des performances nettement inférieure à celle de la M550i, coûte approximativement la même chose.

Bref, dans le monde des berlines de luxe aux tendances sportives, la M550i est une sérieuse candidate au podium.

À moins que préfériez attendre pour la nouvelle M5, évidemment...

 


Fiche technique

Nom: BMW M550i xDrive 2018
Prix de base: 80 900$
Prix du modèle à l’essai: 89 650$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique de base: Moteur V8 biturbo de 4,4 litres
Transmission: Automatique à huit rapports
Puissance/couple: 455 ch/ 480 lb-pi
Accélération 0-100 km/h: 4 secondes
Vitesse maximale: 210 km/h
Consommation d’essence: Encore inconnue
Concurrence: Audi S6, Mercedes-AMG E 43, Lexus GS F
 

BMW M550i xDrive 2018

Frédéric Mercier

BMW M550i xDrive 2018

Frédéric Mercier

BMW M550i xDrive 2018

Frédéric Mercier

BMW M550i xDrive 2018

Frédéric Mercier

BMW M550i xDrive 2018

Frédéric Mercier

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs