9 raisons qui font qu’on s’ennuie de la Toyota Tercel

Le titre dit tout. La Toyota Tercel a marqué une génération entière et on s’en ennuie déjà.

Toyota Tercel

Toyota

Le titre dit tout. La Toyota Tercel a marqué une génération entière et on s’en ennuie déjà.
 
Oui, celles qui lui ont succédé, l’Echo et la Yaris, sont d’excellentes voitures, mais elles n’ont pas le charme de leur prédécesseur. Voici donc 9 raisons pour lesquelles on s’ennuie de la bonne vieille Toyota Tercel.
 
La Tercel est increvable
 
La production du modèle a cessé en 1999 et pourtant, on en voit encore beaucoup sur nos routes. Certaines sont rouillées, oui, mais elles continuent de rouler. La plupart ont aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de kilomètres au compteur. La définition même de la fiabilité!
 
Elle rappelle des souvenirs à tout le monde
 
Personnellement, c’est l’auto avec laquelle j’ai appris les rudiments de la transmission manuelle. Elle était bleu/mauve, une beauté sur quatre roues. Mais le pire, c’est qu’elle n’avait pas de compte-tours. Pour apprendre à un étudiant la conduite d’une auto manuelle, ce n’est pas fort. 
 

 

Elle consomme aussi peu qu’une auto neuve
 
En 1999, dernière année de commercialisation de la Tercel chez nous, Transports Canada annonçait une consommation combinée ville/route de 8,2 L/100 km. C’est presqu’aussi bon qu’une Yaris flambant neuve!
 
Il y avait une version familiale, AWD et manuelle
 
Que voulez-vous de plus? À elles seules, ces trois caractéristiques remettent en question le principe même du VUS. 
 

 

C’est la deuxième auto la plus marquante de la série La Petite Vie
 
Après la station wagon avec du bois de Ti-Mée, évidemment. Dans l’épisode Bonsoir avec un grand B, Thérèse raconte qu’elle a vécu une aventure à bord d’une Tercel. Cette péripétie est on ne peut plus ironique puisque tout le monde sait que Réjean, son époux, était tout sauf fidèle. 
 
 
L’émission Sucré-salé en a modifié une
 
À l’été 2003, la production de cette émission animée par Guy Jodoin avait créé un partenariat avec un concessionnaire Toyota. À chaque semaine, une modification était effectuée sur la Tercel bleue. À la fin de l’été, elle était tirée au sort parmi ceux qui avaient participé au tirage organisé par le magazine 7 Jours. 
 
Il y avait une version Sport
 
Bon, cette version sport n’avait rien d’une sportive, mais elle vous assurait au moins de conserver votre permis de conduire! Elle avait des jupes, un aileron et des jantes spéciales. J’en rêve encore. 
 
Elle a été une vedette d’un Bye-Bye
 
En 1993, un sketch mettait en vedette Dominique Michel, Patrice L’Écuyer et André-Philippe Gagnon ainsi qu’une Tercel. Il s’agissait d’une parodie d’une publicité de Toyota au cours de laquelle Dominique Michel imite la gardienne de but Manon Rhéaume. Une pièce d’anthologie! 

 
Elle a encore une bonne valeur
 
Évidemment, celle qui sera complètement ravagée par la rouille et qui aura parcouru un demi-million de kilomètres ne vaudra plus bien cher. Mais un exemplaire sans rouille et sans trop de kilomètres se vendra facilement au-dessus de 2000$. Pour une auto compacte qui a au moins 18 ans, ce n’est pas trop mal! 
 

 

Toyota Tercel AWD familiale

Toyota

Toyota Tercel

Toyota

Toyota Tercel

Toyota

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs