Fred Mercier

Jeep Grand Cherokee Trackhawk: la magie du Hellcat opère toujours

Un moteur de Hellcat dans un Jeep Grand Cherokee. L’idée peut paraître tout simplement aberrante. Et pourtant, c’est bien réel.

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Accélération phénoménale
  • Comportement étonnamment civilisé
  • Rapport prix/puissance avantageux
  • Consommation d’essence désolante
  • Style un peu effacé
  • Réputation de fiabilité peu enviable

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 5/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 9/10

Un moteur de Hellcat dans un Jeep Grand Cherokee. L’idée peut paraître tout simplement aberrante. Et pourtant, c’est bien réel.

Oui, Jeep a osé construire ce véhicule tout simplement démentiel. Un VUS pouvant aller jouer dans la boue grâce à ses quatre roues motrices, mais aussi conçu pour dévorer le bitume à coup de brutales accélérations.

Avec ses 707 chevaux, le Trackhawk est capable passer de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et de franchir le quart de mile en 11,6 secondes. Il peut atteindre une vitesse maximale insensée de 290 km/h.

Le genre de VUS qui peut remorquer une voiture de course jusqu’à la piste, puis battre cette même voiture une fois sur le circuit...

 

Une civilité qui surprend

Au premier coup d’œil, le Trackhawk n’a rien de bien différent des autres versions du Grand Cherokee. Seuls les connaisseurs remarqueront ses roues de 20 pouces uniques, ses étriers jaunes et sa sortie d’échappement quadruple à l’arrière.

 

Pour le reste, ça demeure assez subtil. Pas de gigantesque trappe d’air sur le capot ou de gros logo pour montrer au monde entier qu’on conduit un VUS de 707 chevaux. Personnellement, j’aime bien la recette. Certains consommateurs risquent tout de même de trouver le Trackhawk un peu trop discret. Une question de goûts.

Au démarrage, toutefois, il n’y a aucune ambiguïté. Tout de suite, on comprend qu’on est loin d’avoir à faire à un Grand Cherokee ordinaire. Le V8 surcompressé de 6,2 litres qui se trouve sous le capot se fait tout de suite entendre, et son simple ronronnement est suffisant pour intimider quiconque se retrouve derrière le volant.

Sauf qu’une fois sur la route, on réalise que le Trackhawk n’a rien d’un gros monstre. C’est en fait un véhicule franchement civilisé qui se conduit comme à peu près n’importe quel VUS. Une douceur qui m’a agréablement surpris.

Jusqu’à ce que je mette le pied au plancher...

En enfonçant l’accélérateur, le confortable VUS se réveille soudainement et remue sa carcasse de plus de 5000 livres à un rythme effarant. Passez en mode Sport (ou Track), et la transmission automatique à huit rapports change totalement de personnalité, laissant la surpuissante mécanique révolutionner à plus haut régime. Une mélodie pour les oreilles.

 

Pour le portefeuille, c’est un peu moins mélodieux quand vient le temps de faire le plein d’essence. Les cotes de consommation officielles n’ont toujours pas été annoncées, mais notre essai sur route s’est conclu avec une moyenne de 14,7 L/100 km. Et on n’était pas en ville...

De la route à la piste

Vous l’aurez compris, le Trackhawk n’est pas un VUS comme les autres. Et au lieu de l’emmener dans des sentiers de terre, notre premier contact avec le Jeep le plus puissant de l’Histoire s’est déroulé sur une piste de course.

Et vous savez quoi? Il se débouille pas mal du tout. Bon, le gros Jeep, aussi puissant soit-il, ne remplacera jamais une voiture sport. Son poids demeure un grand inconvénient et son très haut centre de gravité n’a rien pour aider. Sauf que pour un VUS, ce que le Trackhawk réussit à faire sur une piste est assez fascinant.

Après tout, ce nouveau Jeep ne se résume pas qu’à son moteur de 707 chevaux. Pour en faire un véhicule digne de la famille SRT, on lui a notamment intégré des freins Brembo de plus grande dimension, un essieu arrière renforcé ainsi qu’un différentiel à glissement limité. Tout ça pour en faire un meilleur véhicule sur la piste, et pas juste en ligne droite.

Mais ce qui demeure le plus impressionnant avec le Trackhawk, c’est sa capacité à accélérer comme une fusée malgré son poids. Grâce au système «Launch Control», le gros VUS passe de 0 à 100 km/h encore plus rapidement que la Challenger Hellcat. Merci, rouage intégral!

 

Atteindre 100 km/h en 3,7 secondes à bord d’un aussi gros VUS, c’est toute une expérience. Une expérience que seul le Tesla Model X P100D est capable de battre dans le créneau des VUS.

Attitude désinvolte

Lors d’une rencontre avec quelques membres de l’équipe SRT en charge du développement du Trackhawk, une très brève discussion m’a démontré toute la désinvolture qui se cache derrière le développement de ce VUS de course.

- Avez-vous des questions concernant le Trackhawk?
- Oui, j’en ai une. Pourquoi?
- Why the fuck not?

 

Voilà le message que Fiat Chrysler Automobiles (FCA) lance avec ce nouveau modèle. Au diable les détracteurs. Au diable les environnementalistes. Why the fuck not.

À force de développer des véhicules comme la Hellcat, la Demon et le Trackhawk, le constructeur italo-américain est en quelque sorte devenu le bad boy de l’industrie automobile.

Foutez-nous la paix avec les technologies électriques et les voitures autonomes. Chez FCA, on brûle du gaz, et tant pis si ça vous offense. Il y a encore un grand marché pour ça, et on en est bien conscient. La stratégie soulèvera l’ire de bien des gens, mais elle fera aussi le bonheur des irréductibles nostalgiques de l’ère des Muscle Cars. Et ils sont nombreux.

À un prix de base de 109 995$, le VUS au moteur de voiture sport devient évidemment le Grand Cherokee le plus dispendieux de la gamme. Sauf que pour un VUS de ce calibre, vous ne trouverez pas de meilleure offre ailleurs.

Suffit d’être assez déraisonnable pour vouloir un tel joujou. Faut bien se gâter dans la vie, non?

 

Fiche technique

Nom: Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018
Prix de base: 109 995$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Moteur: Moteur V8 «Hellcat» surcompressé de 6,2 litres
Transmission: Automatique à huit rapports
Puissance/couple: 707 ch/ 645 lb-pi
Accélération 0-100 km/h: 3,7 secondes
Vitesse maximale: 290 km/h
Quart de mile: 11,6 secondes
Capacité de remorquage: 7200 lbs
Consommation d’essence annoncée: Encore inconnue
Consommation d’essence observée: 14,7 L/100 km
Garantie de base: 3 ans/60 000 km
 

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

FCA US LLC

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

Frédéric Mercier

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

Frédéric Mercier

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

FCA US LLC

Jeep Grand Cherokee Trackhawk 2018

FCA US LLC

Jeep Grand Cherokee Trackhawk

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs