Nissan Pathfinder: pour la famille et les loisirs

Le Nissan Pathfinder vise une clientèle qui recherche un véhicule réunissant un espace intérieur généreux, une capacité de remorquage importante et une dotation au goût du jour.

Nissan Pathfinder 2017

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Intérieur spacieux et confortable
  • Grande capacité de remorquage
  • Roulement doux (pneus de 18 po)
  • Véhicule encombrant
  • Manque d’ajustement pour le siège du passager avant
  • Suspension arrière perfectible

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 8/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 7/10

  • Rangement: 8/10

L’utilitaire à sept places Nissan Pathfinder vise une clientèle qui recherche un véhicule réunissant un espace intérieur généreux, une capacité de remorquage importante et une dotation au goût du jour.

Dans le marché automobile, le nom Pathfinder est très familier. Il identifie un camion que Nissan propose aux automobilistes canadiens depuis déjà trente ans ! Quatre générations de cet utilitaire se sont succédées depuis 1987 et, bien qu’il n’ait jamais été le modèle le plus populaire de son créneau, le Pathfinder a toujours su tirer son épingle du jeu pour se maintenir au moins en milieu de peloton.

Il est aujourd’hui une alternative à une quinzaine d’utilitaires de taille moyenne à 7 places dans un créneau dominé, au Canada du moins, par le Jeep Grand Cherokee, le Ford Explorer et le Kia Sorento (dans l’ordre).

Lancé en juin 2016, le Pathfinder 2017 est une mise à jour du modèle de quatrième génération dont les origines remontent à l’automne 2012. Le constructeur a donc choisi de ne pas transformer ce véhicule radicalement, mais plutôt de le raffiner. Il a donc retouché légèrement l’esthétique de sa carrosserie, en le dotant de nouveaux carénages avant et arrière, d’un capot redessiné et d’une calandre arborant la moulure chromée en U caractéristique des produits Nissan contemporains.

Ses dimensions importantes sont naturellement demeurées relativement inchangées. C’est d’ailleurs lorsqu’on est au volant du Pathfinder que l’on constate combien gros il est. Garer ce camion, qui mesure plus de 5 m, dans un garage souterrain où les espaces de stationnement ont été aménagés pour des Smart Fortwo peut être un défi (comme si tout le monde conduisait des voiturettes comme ça). Heureusement, notre véhicule d’essai avait un système de visualisation du périmètre (à caméras multiples) doublé d’un ensemble de détecteurs d’obstacles fixes et en mouvement, et de trafic arrière transversal. Des gadgets qui contribuent à simplifier le travail du conducteur dans un environnement aussi contraignant.

Sécurité... pas pour tous

Ces dispositifs d’aide à la conduite font partie de la dotation du Pathfinder SL que nous avons conduit, de même que des versions Édition Minuit et Platine, mais pas des versions S et SV, qui sont les plus abordables de la gamme. On est encore à une époque où il faut payer davantage pour bénéficier d’une sécurité passive et active accrue, chez Nissan comme chez n’importe quel autre constructeur d’ailleurs.

Le Pathfinder SL partage d’ailleurs les roues en alliage de 18 po des deux versions moins chères. Cette taille de roue rend l’achat de pneus d’hiver moins onéreux comparativement aux roues de 20 po, certes très élégantes, des versions Platine et Minuit. De grandes roues dont les pneus plus fermes imposeront d’ailleurs un roulement nettement moins agréable. Car avec les roues de 18 po, la douceur de roulement est au rendez-vous, un bienfait pour ce véhicule dont la suspension arrière se révèle parfois un brin capricieuse, en se dérobant parfois sur des routes cahoteuses. Une indication claire qu’il s’agit d’un gros véhicule à vocation familiale et non d’un modèle sport.

L’habitacle, qui à sept places, nous le rappelle aussi. Les places avant et la banquette centrale sont confortables et conviennent à des adultes, bien que la garde au toit au centre soit un peu limitée pour de grandes personnes. Quant à la banquette arrière biplace, elle est clairement conçue pour de jeunes enfants. Elle rend néanmoins cet utilitaire d’autant plus pratique si votre famille s’implique dans les activités de votre groupe scout local ! Évidemment, cette banquette arrière réduit le volume utile du coffre lorsqu’elle est en place. Cela dit, avec 453 L de volume utile, on dispose d’un volume équivalent à celui du coffre d’une Nissan Altima, qui fait 436 L. En dotant cet espace d’un grillage de sécurité, il pourrait donc servir efficacement de niche mobile pour l’ami canin de la famille. Par ailleurs, il suffit de rabattre les dossiers 50/50 de cette banquette arrière et les dossiers 60/40 de la banquette centrale pour disposer d’un vaste coffre de 2 260 L. L’espace qu’on découvre alors fait jusqu’à 2 m de long et 1,2 m de large. C’est donc assez grand pour déposer un vélo à plat ou la multitude de boîtes et de bagages que déplace votre universitaire chéri en déménageant à la résidence de son campus.

Pour faciliter le chargement des colis dans ce coffre, le constructeur a même inclus un hayon électrique à ouverture activée par le mouvement parmi l’équipement de série de toutes les versions, sauf le Pathfinder S d’entrée de gamme.

L’aménagement intérieur est élégant, mais les matériaux utilisés, par leur texture très rigide, ne suggèrent pas la grande qualité promise par le constructeur. Par ailleurs, il faut considérer au moins la version SV pour disposer d’une dotation vraiment attrayante comprenant, par exemple, des sièges avant chauffants, un sonar arrière et des lève-vitres électriques avant à ouverture et fermeture monotouche.

Puissance et capacité de remorquage accrues

Cette mise à jour a donné au Pathfinder 2017 un moteur plus puissant. Ce V6 de 3,5 L, qui a troqué l’injection séquentielle multipoint pour un système d’injection directe, livre désormais 284 ch et 259 lb-pi de couple, soit 24 ch et 19 lb-pi de plus. Bénéficiant d’une courbe d’accélération plus linéaire, ce moteur procure de meilleures reprises. De plus, la boîte de vitesses automatique à variation continue qui transmet sa puissance aux roues motrices se révèle plus souple qu’auparavant.

Le constructeur évoque une réduction de la consommation de carburant. En se basant sur les chiffres publiés par Ressources naturelles Canada, cette amélioration se chiffrerait à un maigre 2 %. Quoi qu’il en soit, notre véhicule d’essai, qui avait quatre roues motrices, nous a donné une consommation moyenne de 11 L/100 km, qui s’avère comparable à celle des véhicules rivaux de sa catégorie.

Une transmission intégrale, qui s’enclenche à l’aide d’une commande rotative logée sur la console centrale, figure parmi la dotation de série de toutes les versions, sauf le Pathfinder d’entrée de gamme pour lequel elle ajoute 3 000 $ au prix de base. Elle dispose d’un mode automatique, qui transmet du couple aux roues arrière lorsqu’une perte d’adhérence est détectée au niveau du train avant. De plus, un mode Lock (verrouillable) permet de maintenir une répartition égale du couple lorsque nécessaire. 

Les amateurs de ces loisirs, qui imposent le transport d’un joujou volumineux sur une remorque à essieux doubles, seront heureux d’apprendre que la capacité de remorquage de cet utilitaire de Nissan a augmenté considérablement. En passant de 2 268 à 2 722 kg (5 000 à 6 000 lb), cette cote place d’ailleurs le nouveau Pathfinder au sommet de sa catégorie à ce chapitre.

 

FICHE TECHNIQUE


• Prix de base — 32 598 $ (S 2RM); 35 598 $ (S 4RM); 38 298 $ (SV); 41 598 $ (SL); 48 598 $ (Édition Minuit); 48 598 $ (Platine).

• Transport et préparation — 1 795 $

• Groupe motopropulseur — V6 DACT, 3,5 L, 284 ch à 6 400 tr/min, 259 lb-pi à 4 800 tr/min. Boîte de vitesses automatique à variation continue. Roues avant motrices ou transmission intégrale.

• Particularités — Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : P235/65R18 (S, SV et SL); P235/55R20 (Édition Minuit et Platine).

• Cotes — Empattement : 2 900 mm; longueur : 5 042 mm; largeur : 1 960 mm; hauteur : 1 768-1 783 mm. Poids : 1 945-2 103 kg. Volume du réservoir : 74 litres. Volume du coffre : 453-2 260 L. Consommation moyenne (essai) : 11,0 L/100 km.

• Concurrence —
Buick Enclave
Chevrolet Traverse
Dodge Durango
Dodge Journey
Ford Explorer
Ford Flex
GMC Acadia
Honda Pilot
Hyundai Santa Fe XL
Jeep Grand Cherokee
Kia Sorento
Mazda CX-9
Mitsubishi Outlander
Subaru Ascent (à venir)
Toyota Highlander
Volkswagen Atlas
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs