Un économiste met en doute le libre marché de l’essence à Montréal

En entrevue avec Paul Arcand sur le réseau Cogeco, un, économiste a démontré que les stations d’essence ne respectaient pas le libre marché à Montréal.

c7e29ce6-68d3-431f-968f-00cc13a09740

JOEL LEMAY/24HRS/AGENCE QMI

En entrevue avec Paul Arcand sur le réseau Cogeco, Éric Dufresne, économiste spécialisé en ressources naturelles, a démontré que les stations d’essence ne respectaient pas le libre marché à Montréal. 
 
Au grand dam des pétrolières, il n'a pas mâché pas ses mots pour remettre en question les cycles de fluctuation des prix qu’il a estimés trop parfaits. 
 
Il a affirmé également que cette situation est particulière à l’île de Montréal et que ce phénomène d’entente entre les détaillants n’a pas été observé ailleurs dans la province. 
 
Pour lui, la coordination entre les détaillants dépasse bien évidemment de simples appels téléphoniques entre les gérants de succursales. Des moyens, plus ou moins subtils, sont utilisés à tour de bras. 
 
Retrouvez ci-dessous l’entrevue complète de Paul Arcand avec Éric Dufresne. 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs