Fred Mercier

Nissan forcée de fermer ses usines au Japon

Le constructeur automobile Nissan a temporairement arrêté la totalité de la production de ses véhicules destinés au marché japonais pour une durée d’au moins deux semaines.

Nissan Rogue 2017

Le constructeur automobile Nissan a temporairement arrêté la totalité de la production de ses véhicules destinés au marché japonais pour une durée d’au moins deux semaines.

Dans un communiqué publié par le fabricant, on indique que «certains contrôles [de qualité] ont été effectués par des techniciens qui n’étaient pas formés adéquatement selon les standards de Nissan.»

Nissan doit donc fermer ses usines destinées au marché local pour y réinspecter 34 000 véhicules construits entre le 20 septembre et le 18 octobre.

 

Selon CNN Money, des inspecteurs du gouvernement japonais ont d’abord alerté Nissan de cette problématique le 18 septembre dernier. Le constructeur a ensuite assuré avoir pris des mesures pour corriger la situation, mais une deuxième inspection a révélé que le problème n’avait pas été réglé.

Soulignons que cet arrêt de production ne touche que les véhicules construits pour le marché japonais. Les lignes de montage en charge de la fabrication de produits destinés au reste du monde ne sont donc pas affectées.

Toujours selon CNN Money, les usines japonaises de Nissan produisent quotidiennement 1000 voitures pour le Japon et 1500 autres destinées à l’exportation.
 

ea8d0a02-aabf-4fd5-8ea3-b76b6d32e78e

AFP

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs