Les 600 chevaux de ce Toyota C-HR le rendent moins ennuyant

Dans le cadre du salon SEMA, Toyota nous a réservé une surprise de taille!

Toyota C-HR de 600 chevaux-vapeur

Toyota

-Le Toyota C-HR se démarque, certes, par sa silhouette distinctive, mais sa conduite est tout sauf enivrante. 
 
Dans le cadre du salon SEMA qui a lieu en ce moment à Las Vegas, Toyota présente une version hautement pimentée de son VUS sous-compact. Le constructeur japonais a dit au revoir au maigre quatre cylindres de 2,0 L développant 144 chevaux-vapeur ainsi qu’à la transmission à variation continue (CVT). 
 
 
Dan Garder Spec, qui s’est chargé de la modification de ce VUS, a installé un quatre cylindres de 2,4 L qu’il a jumelé à une transmission manuelle à cinq rapports. Il a tout de même fallu un peu d’efforts pour faire grimper la puissance à 600 chevaux-vapeur. 
 
Pour ce faire, on lui a notamment ajouté un turbocompresseur Garrett. Quant au différentiel, il est désormais à glissement limité. On a également équipé le C-HR de freins Brembo, de pneus plus larges que ceux d’origine, d’appuis aérodynamiques, d’une cage de sécurité et de sièges de course. 
 
 
Il n’a pas que l’air rapide. Il l’est aussi! Toyota affirme qu’il boucle le 0-96 km/h en 2,9 secondes. D’origine, il complète le même exercice en 11 secondes. La différence est on ne peut plus marquante. 
 
De quel véhicule ce C-HR de haute performance s’est-il inspiré? C’est évident chez Toyota, on a jeté un coup d’œil chez un des concurrents, en l’occurrence Nissan, qui avait présenté, il y a quelques années déjà, un Juke R. 
 
 

 

Toyota C-HR de 600 chevaux-vapeur

Toyota

Toyota C-HR de 600 chevaux-vapeur

Toyota

Toyota C-HR de 600 chevaux-vapeur

Toyota

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs