Ford F-150 Raptor: un deux en un

Certains acheteurs veulent une camionnette pour transporter du matériel, d’autres préfèrent un robuste tout terrain leur servant de passe-partout. La Ford F-150 Raptor joue ces deux rôles tout à la fois.

Ford F-150 Raptor

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Habitacle spacieux et confortable
  • Moteur puissant
  • Boîte de vitesses souple
  • Consommation élevée
  • Accès compliqué par une garde au sol élevée
  • Finition moyenne

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 5/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 6/10

  • Apparence: 9/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 9/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 8/10

Certains acheteurs veulent une camionnette pour transporter du matériel, d’autres préfèrent un robuste tout terrain leur servant de passe-partout. La Ford F-150 Raptor joue ces deux rôles tout à la fois.

Des camionnettes F-150, Ford en fabrique une variété impressionnante. Des vulgaires véhicules-outils destinés aux chantiers jusqu’aux luxueuses camionnettes bardées de chrome à l’extérieur et de cuir à l’intérieur, toutes les catégories d’acheteurs trouveront une version de la Série F répondant à leurs besoins et à leurs aspirations. Mais à cela s’ajoute désormais une camionnette de loisir conçue pour un usage hors route : la F-150 Raptor, une sorte de grosse Jeep Wrangler avec une caisse derrière.

Lancée au cours de l’automne 2016, cette F-150 n’est pas la première camionnette tout terrain de la Série F. De 2010 à 2014, Ford a offert une première version de ce véhicule. Appelé SVT Raptor, elle était proposée avec un choix de V8 atmosphériques; des moteurs de 5,4 et 6,2 L produisant respectivement 310 et 411 ch.

Comme les autres camionnettes F-150, la nouvelle Raptor a une carrosserie en alliage d’aluminium montée sur un châssis en acier à longerons. Le constructeur fait valoir que cette architecture lui a permis de réduire la masse de cette camionnette de quelque 200 kg comparativement à la Raptor antérieure. Comme auparavant, toutefois, deux types de cabines sont offertes pour cette nouvelle mouture : la cabine allongée, qui a des portières antagonistes, et la CrewCab, plus longue et plus pratique grâce à ses quatre portières normales.

Moteur turbo puissant

C’est maintenant un moteur EcoBoost qui l’anime. Cette variante haute performance exclusive du V6 de 3,5 L à turbocompresseur produit 450 ch plutôt que les 365 qu’il livre d’ordinaire pour les F-150 XL, XLT et Lariat. Ce moteur, qui a une cylindrée moitié moindre que le V8 de 6,2 L de l’ancienne Raptor, produit plus de couple, soit 510 lb-pi plutôt que 434.

La Raptor 2017 a été la première camionnette de la gamme F-150 à utiliser la nouvelle boîte de vitesses automatique à 10 rapports mise au point conjointement par Ford et GM. Le constructeur affirme que cette boîte de vitesses doit l’aider à réduire sa consommation de carburant. Logique puisque la Raptor est une des F-150 les plus énergivores. Selon Ressources naturelles Canada, son moteur haute performance réaliserait une consommation moyenne de 14,5 L/100 km, alors que la version ordinaire de ce V6 jumelée à la même boîte de vitesses à 10 rapports se contenterait de 12,1 L/100 km. Pourtant notre véhicule d’essai n’a pas été aussi éconergétique. Nous en avons tiré une moyenne de 16,2 L/100 km malgré le dispositif d’arrêt-démarrage au ralenti qu’a ce moteur et une conduite particulièrement respectueuse.

Au moins, cette boîte de vitesses à 10 rapports fait son boulot avec une grande souplesse, sans laisser paraître les changements de rapports parfois fréquents réalisés justement pour optimiser la consommation. On peut cependant imaginer ce que serait la consommation de ce moteur s’il devait être jumelé à la boîte automatique à 6 rapports de l’ancienne Raptor.

Conçue pour vous permettre d’aller jouer dans les champs et les bois, cette camionnette offre un roulement particulièrement doux, malgré les imposants pneus tout terrain BFGoodrich T/A KO2 dont sont chaussées ses roues en alliage d’aluminium de 17 po de série. Ironiquement, les gros amortisseurs dont cette camionnette est munie, des Fox Racing Shox de 7,5 cm de diamètre procurant une course longue, qui sont destinés à faciliter les déplacements loin du bitume avec un débattement accru de la suspension, contribuent peut-être plus qu’on ne le pense à la douceur de roulement sur le bitume !  

Cette camionnette dispose d’un nouveau système de gestion du terrain permettant au conducteur d’optimiser la conduite selon le lieu et les conditions climatiques. Ce système offre six modes préréglés d’étalonnage qui modifie le fonctionnement du groupe motopropulseur, de la boîte de vitesse, du système de contrôle de la traction, du système ABS et du système de contrôle de la stabilité AdvanceTrac : Normal, pour la conduite de tous les jours; Sport, pour des performances accrues sur route; Weather, pour la conduite sur routes détrempées, enneigées ou glacées; Mud and Sand, pour les pistes et sols boueux ou sablonneux; Baja, pour la conduite rapide dans le désert; enfin, Rock, pour les ascensions à basse vitesse sur des rochers.

Petite caisse polyvalente

Les deux versions de la Raptor sont livrées avec une caisse de 5,5 pi, la plus petite qu’offre Ford pour les camionnettes F-150. Ce choix s’avère approprié pour ce véhicule d’usage hors route. Un choix pratique, aussi, lorsqu’on circule en ville ou dans un stationnement, car cette camionnette se révèle particulièrement encombrante. Vivement les balades dans les grands espaces.

Comme toutes les autres camionnettes Ford, il est possible d’équiper la caisse de celle-ci d’une panoplie d’accessoires pratique dont, entre autres, une doublure en matière synthétique pulvérisée (550 $) servant à protéger sa surface intérieure des chocs, le pratique marchepied escamotable intégré au hayon (400 $) qui facilite l’ascension dans cette caisse très haute et la rallonge pliable (350 $) grâce à laquelle il est possible de charger des objets longs en utilisant la surface du hayon.

Pour prendre le volant, il faut d’abord se hisser à bord de l’habitacle qui est très haut. Car la Raptor a la plus haute garde au sol des camionnettes F-150, soit 291 mm. Cette cote varie de 216 à 239 mm pour les autres F-150. Une fois à bord, on découvre un habitacle spacieux devant comme derrière, du moins dans la version CrewCab. Quatre adultes, et même cinq, peuvent prendre place confortablement dans cet habitacle qui est très large et dont le plancher à l’arrière est plat. Les deux occupants des places avant, pour leur part, ont droit à des sièges à contours prononcés très confortables, que sépare une console large et volumineuse.

L’intérieur, qui s’apparente à celui des autres F-150, s’en distingue par les matériaux qui exploite trois couleurs distinctes. On remarque aussi la présence de palettes de changement de vitesse derrière le volant, pour exploiter le mode manuel de la boîte automatique.

La dotation de cette version haut de gamme est très étoffée, après tout la Raptor est une des F-150 les plus coûteuses. Elle comprend, entre autres, une caméra de recul avec assistance dynamique pour faciliter l’arrimage d’une remorque. Car cette camionnette passe-partout est également capable de remorquer de lourdes charges. La version à cabine allongée a une cote maximale de 2 722 kg (6 000 lb) et la CrewCab 3 629 kg (8 000 lb). Ce qui confirme qu’un véhicule de loisir comme la Raptor peut aussi être pratique à ses heures.
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs