Fred Mercier

BMW lance une M3 encore plus démentielle

La division M de BMW fait officiellement revivre sa version CS avec une nouvelle variante encore plus puissante de sa M3.

BMW M3 CS 2018

Amateurs de performance, vous risquez d’aimer ce qui suit. La division M de BMW fait officiellement revivre sa version CS avec une nouvelle variante encore plus puissante de sa M3.

La BMW M3 CS devient ainsi la première voiture à quatre portes à hériter du badge CS, autrefois réservé aux versions à deux portes de BMW. Avec 453 chevaux et 443 livres-pied de couple sous le capot, on pardonnera à cette M3 le léger surpoids occasionné par ses portières arrière.

 

À lire aussi: Toute la gamme M de BMW réunie sur une piste

 

Toute cette puissance provient du même moteur à six cylindres biturbo de 3,0 litres qui anime les autres versions de la M3.

 

La CS réussit tout de même à aller chercher 28 chevaux de plus que la M3 «régulière». Pour gérer tout ça, une transmission automatique à double embrayage de sept rapports est utilisée. Pas de version manuelle pour la CS.

 

Outre cette légère hausse de puissance, la CS se démarque par quelques détails esthétiques, à l’extérieur comme à l’intérieur. On a aussi modifié son système d’échappement pour une sonorité encore plus agressive.

Pour des performances encore plus exceptionnelles, BMW a aussi optimisé l’utilisation de la fibre de carbone pour alléger la M3 CS. Ajoutez à cela un traditionnel rouage à propulsion et des pneus haute performance ridiculement larges et vous vous retrouvez avec un méchant bolide.

 

Si vous rêvez d’une M3 CS, il faudra toutefois croiser les doigts. BMW n’entend produire que 1200 unités pour le monde entier, dont une infime fraction devrait être attribuée au marché canadien.

Aucun mot sur le prix du bolide, mais ce sera assurément supérieur aux 77 050 $ demandés pour la M3.

 

BMW M3 CS 2018
BMW M3 CS 2018
BMW M3 CS 2018

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs