Il vend sa réservation d’une Mercedes-AMG Project One et tente de faire un gros profit

Quelqu'un a trouvé un moyen de faire beaucoup d'argent assez rapidement...

Mercedes-AMG Project One Concept

Daimler AG

La Mercedes-AMG Project One est définitivement l’une des plus grandes attractions du Salon de l’auto de Francfort qui s’est tenu au mois de septembre dernier. Et visiblement, quelqu’un tente de profiter de l’engouement autour de cet impressionnant bolide pour se faire quelques dollars. Quelques millions de dollars.
 
En effet, sur Mobile, un site allemand de petites annonces, l’un des rares futurs propriétaires d’une Mercedes-AMG Project One a mis en vente sa réservation de la voiture. Et ce, avant même d’en avoir pris possession! 
 
 
Le prix de détail du fabricant est estimé à environ 2 millions de $ US, soit plus de 2,5 millions de $ CAN. Pour ce qui est du prix demandé pour cet exemplaire offert sur le marché d’occasion même si le véhicule est neuf, il s’élève à 4,51 millions d’euros, c’est-à-dire près de 6,7 millions de $ CAN. 
 
Est-ce qu’on peut parler de spéculation? Sans l’ombre d’un doute! C’est plus du double du prix original. 
 
 
Limité à 275 exemplaires, cet hypercar est déjà une voiture de collection avant même d’être sorti de l’usine d’assemblage. On aura sans doute l’occasion d’en observer une éventuellement dans les parages puisque Olivier Benloulou, un richissime entrepreneur et collectionneur de véhicules d’exception, a réussi à obtenir l’un des bons de commande fortement convoités. 
 
Or, il est important de noter que cette voiture n’a rien de banal. Animée par quatre moteurs électriques ainsi qu’un V6 de 1,6 litre, sa puissance totale dépasse les 1000 chevaux-vapeur. Quant à la vitesse de pointe, Mercedes-AMG nous promet plus de 350 km/h. 
 
 

 

Mercedes-AMG Project One Concept

Daimler AG

Mercedes-AMG Project One Concept

Daimler AG

Mercedes-AMG Project One Concept

Daimler AG

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs