Fred Mercier

La recharge sans fil: bientôt pour les voitures

Recharger une voiture électrique, ce n’est rien de bien sorcier. Sauf que des ingénieurs chez Nissan travaillent fort pour rendre la tâche encore plus enfantine.

Recharge par induction Nissan

Recharger une voiture électrique, ce n’est rien de bien sorcier. Vous vous stationnez près d’une borne, et puis vous branchez le connecteur à votre véhicule.

Pas compliqué, sauf que des ingénieurs chez Nissan travaillent fort pour rendre la tâche encore plus enfantine. Leur objectif: ne pas avoir besoin de brancher quoi que ce soit pour recharger les batteries d’un véhicule électrique.

 

À lire aussi: Pour en finir avec l'autonomie des batteries

 

En utilisant la technologie de recharge par induction, une technologie qui existe aussi pour les téléphones cellulaires, Nissan compte simplifier la tâche aux futurs propriétaires de véhicules électrique.

Avec les stationnements à recharge par induction, la seule trace visible qu’il s’agit bien d’une station de recharge est une plaque incrustée à même le sol.

 

Lorsqu’un véhicule se stationne par-dessus cette plaque, celle-ci entame un transfert d’énergie vers les batteries. Lors d’une récente visite dans les locaux de recherche et développement de Nissan, au Japon, l’ingénieur Yuya Yamauchi est passé de la parole aux actes et a fait la démonstration du système que son équipe et lui développent actuellement.

En stationnant une Nissan Leaf au-dessus de l’une de ces fameuses plaques, un indicateur lumineux placé sur le tableau de bord s’est mis à clignoter, confirmant que la batterie était bel et bien en mode «recharge».

 

Magique, la recharge par induction? N’allons pas jusque-là. Surtout quand on sait qu’une telle façon de faire entraîne inévitablement des pertes d’énergie. Nissan l’admet d’emblée, ce type de recharge atteint une efficacité de 80% à 90% par rapport à la recharge traditionnelle par câble. La recharge prend donc plus de temps que si la voiture était branchée.

Pourquoi donc se donner tout ce mal pour se débarrasser d’une étape qui, au final, n’a rien de bien compliqué?

C’est la question que j’ai posée à M. Yamauchi. Sa réponse: «Dans un avenir où les voitures se conduiront d’elles-mêmes, un véhicule électrique pourra aller se stationner par lui-même et entamer sa recharge sans la moindre intervention humaine».

Bref, le développement de la technologie de recharge par induction ne se fait pas que pour se débarrasser des gros câbles. Chez Nissan, on voit pas mal plus loin que ça.

Bienvenue dans le futur!

 

68ff811e-8b5d-405e-8e59-3ed3ee894019
f960a39e-170d-4bc6-bcd6-d7ca91d745c5

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs