Fred Mercier

Fisker brevète une batterie qui promet un temps de recharge d’une minute

Le fabricant américain Fisker a déposé un brevet sur une batterie qui, si elle s’avère concluante, pourrait changer à jamais notre façon de concevoir les véhicules électriques.

Fisker eMotion

Le fabricant américain Fisker a déposé un brevet sur une batterie qui, si elle s’avère concluante, pourrait changer à jamais notre façon de concevoir les véhicules électriques.

La batterie en question a de quoi faire jaser. Ses 800 kilomètres d’autonomie à eux seuls sont impressionnants, mais c’est surtout le temps de recharge annoncé qui intrigue. Fisker assure qu’on peut recharger cette batterie révolutionnaire en une petite minute.

Cette révolution est rendue «possible» par l’utilisation d’un nouveau type de batterie. Au lieu de la technologie au lithium-ion qui sert actuellement les fabricants de véhicules électriques, Fisker se tourne plutôt vers une batterie dite «solide».

À lire aussi: Pour en finir avec l'autonomie des batteries

Considérée par plusieurs comme la prochaine révolution dans le domaine de l’accumulation d’énergie, la batterie à état solide a déjà été développée pour certains appareils de plus petit format. Pour une voiture, toutefois, on reste encore loin d’une commercialisation.

Malgré son enthousiasme, Fisker souligne à Green Car Congress que la disponibilité d’une telle technologie dans le monde automobile ne se fera pas avant 2023. Et encore là, on sera assurément bien loin d’une production à grande échelle.

Si une telle prophétie s’avérait réelle, on ne donnerait pas cher de la peau des véhicules à essence. Reste à voir si c’est bien possible... et à quel coût. Pour l’instant, disons que ça fait beaucoup de points d’interrogation.

Une compagnie revenue à la vie

Cofondée par l’entrepreneur danois Henrik Fisker, l’entreprise Fisker Automotive a d’abord fait parler d’elle en 2008, lors du dévoilement de son premier modèle, la Karma.

Après avoir vendu un peu plus de 2000 unités de la Karma, Fisker a dû déclarer faillite en 2013. L’entreprise a finalement été rachetée par le groupe chinois Wanxiang quelques mois plus tard. La Fisker Karma est ensuite devenue la Karma Revero et elle est toujours produite à ce jour.

On croyait l’aventure terminée pour Henrik Fisker, mais c’était là bien mal connaître le personnage. L’an dernier, le Danois est revenu à la charge en fondant Fisker Inc. et en dévoilant l’eMotion, un véhicule électrique haut de gamme qui promet une autonomie de plus de 600 kilomètres.

On ne peut pas dire qu’il manque d’ambition, ce M. Fisker!
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs