Fred Mercier

Quelle est la différence entre l’essence ordinaire et suprême?

En faisant le plein, les automobilistes sont toujours confrontés à la même question. Quel type d’essence choisir?

Essence

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

En faisant le plein, les automobilistes sont toujours confrontés à la même question. Quel type d’essence choisir?

Les stations-service se cassent la tête pour trouver des noms qui vous donneront envie d’opter pour un carburant plus dispendieux. Pourquoi choisir l’essence «Ordinaire» quand on peut y aller pour la «Suprême», ou bien l’«Ultra94»?

Au-delà de ces appellations bidon, c’est l’indice d’octane qui différencie réellement un type de carburant d’un autre. Et l’indice d’octane n’a absolument rien à voir avec la qualité. Cette mesure fait plutôt référence à la résistance d’un carburant.

 

Essayons de rendre ça plus clair.

Pour créer une explosion et ainsi faire avancer votre voiture, un moteur compresse un mélange d’air et d’essence, puis fait exploser ce mélange à l’aide d’une bougie d’allumage.

Sauf que parfois, l’essence peut s’enflammer d’elle même au moment de la compression, et ce même si la bougie d’allumage n’est pas encore entrée en jeu. C’est habituellement ce qui fait «claquer» un moteur, résultant des performances déficientes et un danger de bris à long terme.

 

À lire aussi: Jusqu'où pouvez-vous aller quand la lumière d'essence allume?

 

Si la majorité des moteurs automobiles vendus sur le marché fonctionnent parfaitement avec l’essence régulière à indice d’octane 87, certaines motorisations ont besoin d’essence à indice d’octane plus élevé pour éviter ces fameux claquements. Ceux-ci sont habituellement associés à des véhicules plus performants dont la mécanique utilise un ratio de compression plus élevé. Là, l’utilisation d’une essence à indice d’octane supérieur s’impose.

Toutefois, l’utilisation d’un carburant à indice d’octane plus élevé que ce qui est recommandé par le fabricant n’aura pas d’effet bénéfique sur votre moteur. Tout ce que vous ferez, c’est dépenser votre argent inutilement en payant plus cher le litre pour une essence qui fera exactement le même travail.

Selon une étude publiée l’année dernière par l’American Automobile Association (AAA), aux États-Unis, les Américains gaspillent ainsi collectivement 2,1 milliards de dollars en optant inutilement pour une essence plus dispendieuse.

«Les conducteurs voient le mot «Super» à la pompe et peuvent prendre pour acquis que cette essence est meilleure pour leur véhicule. Mais en ce qui concerne l’essence, super ne veut pas dire meilleur si votre voiture n’en a pas besoin», confirme John Nielsen, directeur au AAA.

Selon le AAA, nous devrions toujours faire le plein avec le type d’essence recommandé par le constructeur.

Aussi simple que ça.

41602d6e-8ef5-44a5-b106-5ea134990594

Photo d'archives

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs