Fred Mercier

La conduite hivernale, ça s’apprend

On parle souvent, avec raison, de l’importance de chausser sa voiture de pneus de qualité pour affronter les conditions hivernales.

Hiver

Fotolia

On parle souvent, avec raison, de l’importance de chausser sa voiture de pneus de qualité pour affronter les conditions hivernales.

Sauf que même avec les meilleurs pneumatiques au monde, c’est encore derrière le volant que votre sécurité sur la route se joue réellement. Et en hiver, on ne le dira jamais assez, il est primordial d’ajuster sa conduite en fonction des conditions routières.

 

À lire aussi: Les 12 meilleurs pneus pour un hiver sécuritaire

À lire aussi: En hiver, les conducteurs québécois sont les plus confiants au pays

 

En ce début de période hivernale, voici donc cinq conseils pour adopter une conduite hivernale sécuritaire.

Prévoir ses déplacements

Les conditions routières québécoises sont parfois exécrables, on ne vous apprend rien. Sauf qu’avec un peu de préparation, il est possible de faciliter ses déplacements, même en hiver.

Le site web de Québec 511 propose une carte routière de la province où on indique en temps réel les conditions de la chaussée. Avant de prendre le volant, prenez l’habitude de consulter cette carte et de choisir le chemin le plus sécuritaire. Cette petite tâche de cinq minutes pourrait vous éviter bien des soucis.

Et si vous voyez que les conditions routières sont particulièrement mauvaises, c’est peut-être une bonne idée de tout simplement rester à la maison.

Bien déneiger sa voiture

Les «igloos roulants» sont malheureusement chose commune sur les routes du Québec en hiver. De trop nombreux automobilistes ne prennent pas le temps de bien déneiger leur voiture avant de prendre la route. Deux conséquences sont alors occasionnées.

D’abord, la visibilité de ces conducteurs est évidemment réduite. Et qui dit mauvaise visibilité dit aussi sécurité compromise.

Puis, sur la route, des morceaux de neige – ou pire, de glace – risquent de se détacher de la voiture mal déneigée et de venir frapper d’autres véhicules. Une voiture mal déneigée met donc non seulement la sécurité de son conducteur en péril, mais aussi celle des autres automobilistes.

 

Anticiper

En hiver, même sur une surface asphaltée, la distance de freinage d’un véhicule est plus longue qu’en été. Gardez donc vos distances par rapport aux autres et soyez prêts à toute éventualité. La chaussée, même si elle semble dégagée, peut être bien traître...

Réduire sa vitesse

Été comme hiver, la vitesse est l’une des plus grandes causes d’accidents au Québec. En levant le pied, vous augmentez drastiquement votre temps de réaction en cas d’urgence.

En plus de vous garder en sécurité sur la route, une vitesse revue à la baisse réduira votre consommation de carburant. Et si vous conduisez un véhicule électrique, les réserves de votre batterie s’épuiseront moins rapidement. Tout le monde est gagnant!

Bien s’équiper

Malgré toutes les précautions qu’on peut prendre, on n’est jamais totalement à l’abri d’une sortie de route. Sachant cela, il est possible de se préparer au pire en conservant dans sa voiture une trousse de premiers soins, des feux lumineux et des aide-traction.

On vous souhaite de ne jamais avoir à les utiliser. Mais si vous en avez besoin un jour, vous serez bien heureux de les avoir avec vous!

 

92b49a63-de04-41b6-97b0-c099d5e49061

Fotolia

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs